Une campagne d'adhésion grand public au programme Fourchette bleue

La Fourchette bleue continue de se développer à Sainte-Anne-des-Monts

Une campagne d'adhésion au programme Fourchette bleue a été lancée mercredi au musée Exploramer, à Sainte-Anne-des-Monts. La population du Québec, tout comme les entreprises, peuvent maintenant devenir membres.

Le chef Jean Soulard devient porte-parole du programme amorcé en 2009.

La Fourchette bleue vise à diversifier la consommation des produits marins du Saint-Laurent pour réduire la pression de la pêche sur des espèces en difficultés.

Quarante et une espèces marines feront partie de la liste à privilégier cette année, dont cinq nouvelles. Le crabe commun et le buccin commun ont cependant été retirés de la liste en raison d'inquiétudes quant à l'état de leurs stocks en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine.

Selon la coordonnatrice, Laurie Dumas, le programme fait ses preuves.

« Du côté des pêcheurs, on a reçu beaucoup de commentaires positifs, en fait que notre travail venait vraiment bonifier l'industrie de la pêche, notamment pour connaître les espèces un peu plus méconnues. » — Laurie Dumas, coordonnatrice Fourchette bleue
Flétan du Groenland, aussi appelé turbot Flétan du Groenland, aussi appelé turbot  Photo :  Courtoisie Balise Barrette

Mme Dumas cite notamment le turbot, ou flétan du Groenland, dont les ventes ont augmenté. « Les gens sont de plus en plus curieux d'essayer ça », dit-elle.

Ouverture toujours incertaine

Par ailleurs, l'ouverture du musée Exploramer en juin prochain est incertaine. L'organisation travaille toujours sur un plan de relance pour trouver du financement récurrent.

Des rencontres sont également prévues avec les élus de la région et les gouvernements fédéral et provincial dans les prochaines semaines.

Le don de 200 000 dollars de la Fondation familiale Trottier, qui a sauvé le musée du démantèlement l'automne dernier, a permis d'éponger les coûts de l'année 2015.

La directrice générale d'Exploramer, Sandra Gauthier, indique que l'argent a permis de payer les fournisseurs. « Actuellement, on recommence le processus de financement pour pouvoir ouvrir en juin prochain », mentionne-t-elle.