La côte de nouveau assaillie par les vagues déferlantes 

La côte de nouveau assaillie par les vagues déferlantes

Les municipalités côtières situées entre Rimouski et Percé sont de nouveau assaillies par un déferlement de vagues, poussées par un vent du nord-est, avec des rafales pouvant atteindre 90 km/h.

Les secteurs les plus exposés sont Matane, Sainte-Anne-des-Monts, Grande-Vallée et Forillon, soit les endroits les plus touchés par l'érosion. L'absence de glace rend les côtes plus vulnérables.

La route 132 est fermée entre La Martre et Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine. Les fortes vagues inondent la route.

À Rimouski, les rues de la Plage à Sacré-Coeur et du Phare à Pointe-au-Père ont été fermées de façon préventive, mais rouvertes à la circulation. Le directeur général, Claude Périnet, indique que les vents tournent à l'ouest, ce qui constitue une bonne nouvelle. Mais, la Ville reste vigilante au moins jusqu'à la prochaine marée haute, à la fin de la nuit. Les centres d'urgence sont toujours ouverts.

À Matane, la situation est moins grave que ce qu'on craignait au début d'après-midi, indique le directeur de la Sécurité civile pour le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine, Jacques Bélanger.

« Les municipalités ont été très proactives, avec l'expérience des grandes marées de 2010. » — Jacques Bélanger, directeur de la Sécurité civile pour le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine

M. Bélanger rappelle que les autorités vont rester vigilantes jusqu'à 18h30, mais répète que les dégâts ne seront pas aussi importants qu'en 2010.

Les gens du centre culturel Le griffon se préparent à la tempête. Les gens du centre culturel Le griffon se préparent à la tempête.  Photo :  Courtoisie centre culturel Le Griffon

Le maire de Matane, Jérôme Landry, précise que les riverains doivent être vigilants. « Hier, on a fait une rencontre pour s'assurer d'être prêts pour la période critique, du début jusqu'à la fin de l'après-midi. On a pris des mesures pour éviter des dommages majeurs », a-t-il indiqué.

La population a été avisée de préparer une trousse de première nécessité en cas d'évacuation.

La marée était à son plus haut vers 16 h 30.

Environnement Canada prévoyait des accumulations de 15 à 30 cm pour Matane, la Haute-Gaspésie, Gaspé et Percé.