Un créancier de Cliffs veut que la Cour supérieure force la minière à faire faillite 

mine-lac-bloom La mine du lac Bloom, près de Fermont.  Photo :  EBC inc.

Le groupe UNNU-EBC a déposé lundi une requête devant la Cour supérieure pour qu'elle émette une ordonnance de faillite contre Cliffs ressources naturelles. La minière américaine lui doit un peu plus de 22 millions de dollars. 

Le groupe d'excavation et de transport de minerai s'oppose à l'offre d'achat des installations de la mine du lac Bloom par Champion Iron Limited. Il estime que la mine devrait être mise en veilleuse jusqu'en 2019 et être gérée par un syndic de faillite, ce qui serait plus avantageux pour les créanciers.

Le groupe UNNU-EBC est constitué de deux compagnies, dont l'entreprise innue de Uashat-Maliotenam, Construction UNNU. Le siège social du groupe UNNU-EBC est situé à L'Ancienne-Lorette, près de Québec. 

Sept autres créanciers ont aussi manifesté leur opposition à l'offre d'achat déposée par Champion. Ils estiment que celle-ci entraînera un « résultat désastreux [...], soit la perte de la quasi-totalité de leurs réclamations ».

La compagnie Cliffs ressources naturelles s'est placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies l'an dernier. La minière américaine a jusqu'au 29 janvier pour soumettre une proposition finale à ses créanciers.

L'achat des installations de la mine du lac Bloom par Champion est conditionnel à l'approbation de la Cour supérieure. Elle doit rendre une décision d'ici quelques semaines.

D'après les informations de Charles-Alexandre Tisseyre.