Réforme de l'assurance-emploi : pas de modifications majeures avant 2017

Manifestation contre la réforme de l'assurance-emploi (archives) Manifestation contre la réforme de l'assurance-emploi (archives)  Photo :  ICI Radio-Canada

Selon la ministre du Revenu national et députée de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Diane Lebouthillier, les promesses du gouvernement Trudeau concernant le programme de l'assurance-emploi se matérialiseront surtout à partir de 2017.

L'annulation de la réforme de l'assurance-emploi a été l'un des nombreux engagements de Justin Trudeau en campagne électorale.

En entrevue à l'émission Au coeur du monde, la ministre Lebouthillier a confirmé que 2017 était l'objectif ciblé par son gouvernement. « Il y a des représentations qui se font auprès de la ministre Maryann Mihychuk et il va y avoir des modifications », a-t-elle promis.

« Ce qui va pouvoir se faire en 2016 va se faire et c'est vraiment la ministre, Mme Mihychuk, qui va travailler dans ce sens-là. Puis le gros va se faire en 2017. » — Diane Lebouthillier, ministre du Revenu national et députée de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

Elle a réitéré que le dossier était majeur pour la circonscription et aussi pour les Maritimes. « Il faut voir aussi qu'on a des entreprises en difficultés parce qu'elles sont en pénurie de main-d'œuvre », a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, la ministre inaugurera sous peu ses trois bureaux de circonscription. Ils seront situés à Sainte-Anne-des-Monts, à Grande-Rivière et aux Îles-de-la-Madeleine.

Autres dossiers :

  • Radio maritime de Rivière-au-Renard : la ministre entend intervenir. Elle explique que la décision de fermer le centre de télécommunication gaspésien au profit du centre des Escoumins, en Haute-Côte-Nord, remonte à 2012. Selon elle, la formule doit être revue en raison de l'augmentation du trafic maritime à prévoir dans le golfe du Saint-Laurent, à cause du développement industriel avec, entre autres, la cimenterie McInnis, Chaleur Terminals à Belledune et la stratégie maritime du gouvernement du Québec.
  • Retour VIA Rail : elle compte travailler de concert avec la Société du chemin de fer de la Gaspésie et le gouvernement du Québec. « L'objectif est de ramener le rail sur l'ensemble de la Gaspésie », a-t-elle précisé.
  • Rétrocession des ports : « C'est impensable, estime-t-elle. Aucune municipalité, aucune MRC n'est en mesure de les prendre en charge. [...] On n'a pas les moyens dans les régions éloignées. [...] Il y a des représentations qui se font auprès du ministre des Transports, Marc Garneau. »
  • Infrastructures : des discussions sont en cours. « On est là pour 4 ans. Il y a des priorités qui vont s'établir. On va travailler de concert avec les MRC et les municipalités. Ça fait partie du discours du Parti libéral. » Selon elle, Justin Trudeau tient à ce que les projets se réalisent.