Combien coûtera l'érosion en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine?

L'érosion fait reculer les berges aux Îles-de-la-Madeleine L'érosion fait reculer les berges aux Îles-de-la-Madeleine  Photo :  Municipalité des Îles-de-la-Madeleine

Des économistes du consortium Ouranos sont à évaluer la façon la plus rentable d'affronter l'érosion des berges aux Îles-de-la-Madeleine et en Gaspésie. L'étude va préciser où il est préférable d'investir et quelles seront les méthodes d'intervention les plus rentables pour les communautés côtières. 

Depuis deux ans, quatre économistes du consortium Ouranos enquêtent sur les coûts de l'érosion des berges. En 2014, ils sont allés à Kamouraska, Percé, Carleton-sur-mer et Maria pour questionner les citoyens afin de savoir pourquoi ils habitent, fréquentent et combien de temps passent-ils sur le littoral.

L'été dernier, ils ont distribué plus de 1000 questionnaires aux Îles-de-la-Madeleine, notamment au port de Grande-Entrée et sur la plage et la piste cyclable de Cap-aux- Meules. Cette enquête s'adressait à des résidents et des touristes.

« Parce qu'on a besoin de savoir si on n'aménageait pas le littoral, si on ne le protège pas, qu'est-ce qu'on va perdre? » — Manon Circé, économiste en chef d'Ouranos 

Prendre des décisions plus réfléchies

L'étude a aussi comme objectif de chiffrer les interventions possibles sur le littoral pour permettre aux autorités de prendre les meilleures décisions au cours des 50 prochaines années.

« Ça va nous donner une idée des scénarios qui sont les plus avantageux, ajoute l'économiste. Le problème, c'est que les gens ont juste le coût des scénarios, puis là ils ne savent pas combien ça va éviter d'érosion. Tout ce qu'ils voient, c'est combien ça va leur coûter, mais ils ne connaissent pas les bénéfices. »

Cette étude a coûté 1 500 000$ et a été financée par Ressources naturelles Canada et Ouranos. Le rapport sur la Gaspésie sera rendu public en janvier et celui sur les Îles-de-la-Madeleine en février prochain.

D'après le reportage de Line Danis