Une lueur d'espoir pour le Centre d'interprétation des mammifères marins de Tadoussac

Le Centre d'interprétation des mammifères marins expose 13 squelettes. Le Centre d'interprétation des mammifères marins expose 13 squelettes.

Le Centre d'interprétation des mammifères marins de Tadoussac pourrait enfin devenir un établissement muséal soutenu financièrement par le gouvernement.

Le mois dernier, la ministre de la Culture a annoncé qu'une dizaine de musées reconnus, mais non soutenus, pourraient profiter du programme d'aide au fonctionnement des musées à l'automne 2016.

Le directeur du Centre d'interprétation des mammifères marins de Tadoussac, Patrice Gobeil, est très heureux de cette nouvelle. Il voit cela comme une lueur au bout du tunnel, puisque le musée tente depuis plus de 10 ans d'obtenir ce soutien.

« C'est une bataille qui dure depuis plusieurs années. Dans notre cas à nous, vous savez, on est la seule institution reconnue par le ministère de la Culture et des communications sur la Côte-Nord qui n'est pas soutenue. Les six autres reçoivent une aide financière et nous c'est zéro depuis plusieurs années. » — Patrice Gobeil, directeur du Centre d'interprétation des mammifères marins de Tadoussac. 

Patrice Gobeil compte toutefois surveiller le dossier de près, puisque certains musées, comme ceux à vocation scientifique, pourraient être gérés par un autre ministère, selon la Société des musées du Québec.

 « Il y a une rumeur ou un ouï-dire qui dit que les institutions scientifiques seraient transférées vers un autre ministère. Est-ce que c'est le ministère de l'Éducation, vers le ministère du Tourisme, on ne le sait pas. Mais si c'était le cas, ce serait inéquitable si ça ne suivait pas avec une enveloppe financière. », précise-t-il. 

En attendant, le Centre d'interprétation des mammifères marins poursuit sa mission d'information sur la faune aquatique.