Politique énergétique : les Madelinots veulent être consultés

Îles-de-la-Madeleine (Archives) Îles-de-la-Madeleine (Archives)  Photo :  Gustave Lapierre

Le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, réclame une consultation publique, dans l'archipel, sur la future politique énergétique que le gouvernement du Québec veut adopter l'automne prochain.

C'est que le territoire des Îles est au cœur du golfe du Saint-Laurent et que les questions énergétiques y sont omniprésentes. Le maire Lapierre cite l'exemple de la centrale électrique des Îles. « L'énergie produite ici est produite à partir du mazout contrairement au reste du Québec qui est alimenté en hydroélectricité », dit-il.

« Allumer une ampoule ici équivaut à en allumer 300 en Gaspésie sur la terre ferme, où eux sont alimentés par l'hydroélectricité, par le réseau normal d'Hydro-Québec » — Jonathan Lapierre, maire des Îles-de-la-Madeleine

Même si une commission énergétique a été mise sur pied aux Îles pour trouver des moyens de réduire les émissions des gaz à effet de serre dans l'archipel, le maire estime que les Madelinots souhaitent être entendus par le gouvernement.

Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, s'est montré ouvert à cette invitation la semaine dernière, lors d'une rencontre avec le maire Lapierre.

Québec tiendra d'ailleurs une table d'experts qui se penchera sur les énergies renouvelables, suivie d'une consultation publique à Shawinigan le 30 mars. Il s'agit de la seconde table d'experts à être organisée dans le cadre de la démarche devant mener à la création de la nouvelle politique énergétique du Québec

La nouvelle politique énergétique 2016-2025 vise quatre objectifs :

  • s'inscrire dans un contexte énergétique, économique et environnemental mondial en pleine mouvance
  • accroître le leadership du Québec en matière d'énergies renouvelables, d'efficacité énergétique et d'innovation
  • mettre en valeur de façon responsable l'ensemble de ses ressources et son patrimoine énergétique commun
  • poursuivre le développement d'une économie moins dépendante des énergies fossiles


(Page web de la Politique énergétique du Québec)

 

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.