De nouvelles compressions au ministère de la Faune

La faune menacée - Entrevue avec Pierre Dumont, biologiste spécialisé en environnement aquatique

Le Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec dénonce de nouvelles compressions au ministère de la Faune.

Selon le Syndicat, 11 postes seront supprimés, dont 9 biologistes qui pilotaient des projets comme le plan de gestion du saumon atlantique.

Il déplore ces compressions budgétaires, alors que la gestion du saumon n'a jamais été aussi importante.

Deux biologistes chargés d'étudier les populations du bar rayé perdent leur emploi. Or, l'étude des populations du côté sud de la Gaspésie apparaît nécessaire, parce que ces poissons représentent une menace pour les stocks de homard.

« Ce n'est pas couper dans le gras ni dans la viande, c'est couper dans l'os, se désole Richard Perron, président du Syndicat des professionnels au gouvernement du Québec. Il y a des industries économiquement très importantes qui peuvent être mises en péril par ces coupes à courte vue, simplement pour rentrer dans le cadre imposé par le gouvernement dans ses mesures d'austérité. »

Ces abolitions de postes s'ajoutent à la suppression de 53 emplois survenue an août dernier.