La mort d'un pêcheur à Baie-Comeau ravive des questions de sécurité

Le reportage de Denis Leduc

Les plongeurs de la Sûreté du Québec (SQ) ont retrouvé dimanche matin le corps d'Harold Tremblay à la jonction des rivières Manicouagan et Amédée. L'homme de 58 ans originaire des Escoumins était porté disparu depuis vendredi soir. 

La victime était allée pêcher sur la glace à Baie-Comeau, dans le secteur du Vieux Poste. Les plongeurs de la SQ ont mis moins de 45 minutes pour retrouver le corps de l'homme.

« Le monsieur venait ici dans la petite baie de la rivière Amédée à l'embouchure de la rivière Manicouagan, pis il venait à la pêche. Il avait son matériel avec lui. Le terrain était assez accidenté, moi je présume, je pense bien que ce qui est arrivé, c'est accidenté pis il a dû glisser. Probablement qui est arrivé une chute. Pis là il est tombé dans l'eau claire. le choc thermique a dû être épouvantable », a avancé le plongeur Donald Dionne. 

Les risques de la pêche hivernale

Ce genre d'accident survient pratiquement chaque année au Québec. Le mois dernier, une vingtaine de pêcheurs d'éperlans dans la baie des Chaleurs ont été faits prisonniers d'une banquise à la dérive. Heureusement, l'incident n'a fait aucun blessé. 

À Rimouski, dimanche après-midi, les quelque 70 pêcheurs de la banquise se disent attristés par la mort de l'un des leurs à Baie-Comeau. L'Association des pêcheurs d'éperlands de la rivière Rimouski dispose d'un code de sécurité scrite, développé au fil des années. 

« On tient compte du débit de la rivière, des vents dominants, des marées, de l'épaisseur de la glace. S'il y a un danger, que la glace peut partir, des grandes marées, à ce moment-là, il faut pratiquement sortir en urgence les cabanes », témoigne Côme McGraw, ex-président de l'Association des pêcheurs d'éperlans de la rivière Rimouski.

Au cours des dernières années, l'association rimouskoise n'a rapporté aucun incident majeur impliquant des pêcheurs. Mais les précautions prises par les pêcheurs sur la banquise n'ont pas empêché deux radonneurs d'y trouver la mort en 2010.

Est du Québec en direct Afficher le fil complet

    La Grande guignolée 2014

    Facebook