Lueur d'espoir pour la bibliothèque de l'Institut Maurice-Lamontagne

Fermeture sur la glace

Il y a peut-être une mince lueur d'espoir pour le maintien de la bibliothèque scientifique francophone de l'Institut Maurice-Lamontagne (IML) de Mont-Joli.

Le gouvernement conservateur n'a pas encore annoncé la date officielle de la fermeture de cette bibliothèque, pourtant prévue pour octobre dernier.

L'Alliance de la fonction publique du Canada, qui dénonce la fermeture de la bibliothèque, y voit un signe que le dossier progresse.

En octobre dernier, le Commissaire aux langues officielles demande à Pêches et Océans Canada de revenir sur sa décision de fermer la bibliothèque de Mont-Joli.

Toutefois, advenant une fermeture, la bibliothèque de l'Université du Québec à Rimouski recevrait certaines collections d'ouvrages sur la biologie.

Des fermetures qui font couler de l'encre

La fermeture de plusieurs bibliothèques scientifiques au pays a des échos dans les médias internationaux.

Le journal Le Monde titre dans son édition du 9 janvier « Le Canada accusé de détruire son patrimoine scientifique ».

Le quotidien canadien Globe and Mail s'est également penché sur les nombreuses fermetures dénoncées par les scientifiques partout au pays. 

Pêches et Océans fait le point

Mardi, Pêches et Océans Canada a tenu à faire le point sur la consolidation des bibliothèques, à la suite du reportage présenté par CBC le 6 janvier. 

La ministre des Pêches et des Océans, Gail Shea, a déclaré que les principaux utilisateurs de la bibliothèque étaient des employés du Ministère, à plus de 86 %. Selon la ministre, il n'est pas équitable, pour les contribuables, de payer pour ces bibliothèques peu utilisées par les citoyens.

Elle a également mentionné que les utilisateurs « préfèrent clairement accéder à ces informations de façon numérique » et que cette méthode permet d'économiser l'argent des contribuables.

Livres jetés

Des centaines de livres qui se retrouvent dans un conteneur à déchets dans la cour intérieure de l'IML Des centaines de livres qui se retrouvent dans un conteneur à déchets dans la cour intérieure de l'IML

En juin dernier, Radio-Canada a appris que des centaines de livres de la bibliothèque de l'IML avaient été jetés.

La ministre Shea a tenu à préciser cette semaine que les documents qui se trouvaient en plusieurs copies dans les bibliothèques faisant l'objet de fermeture ont été offerts à d'autres bibliothèques et à des tiers intéressés.

« Ils ont aussi été offerts au personnel du ministère de Pêches et Océans sur place, a déclaré la ministre Shea, puis offert au grand public, et enfin ont été recyclés de façon écologique s'ils n'ont pas trouvé preneur. »

Le bras de fer qui oppose les scientifiques et le gouvernement Harper fait l'objet d'un documentaire de CBC qui sera diffusé le 10 janvier.