Impasse entre Produits forestiers Résolu et les 360 employés à Baie-Comeau

La tension monte chez Produits forestiers résolu

Les 360 employés syndiqués de l'usine de papier journal de Produits forestiers Résolu à Baie-Comeau ont voté pour la renégociation de leur convention collective dans une proportion de 94 %. Toutefois, l'entreprise précise que les concessions qu'elle demande ne sont pas négociables.

Produits forestiers Résolu exige la modification sans condition de 14 clauses de la convention collective pour maintenir les trois machines à papier en exploitation, tout en supprimant 94 emplois.

La compagnie cherche notamment à obtenir la flexibilité totale entre les différents départements, le recours à la sous-traitance en matière d'opération et d'entretien et les quarts de travail de 12 heures.

Le conseiller syndical d'Unifor, Joël Perreault, estime que Produits forestiers Résolu veut, ni plus ni moins, mettre les syndicats à genoux.

« C'est très vague. On n'est pas capables de quantifier l'impact sur une convention collective. Si on les lit les textes et les demandes qu'ils nous font, on n'est pas capables de dire qu'est-ce que ça touche. Si je les prends point par point, ça touche toute la convention collective », explique le conseiller syndical.

Faute d'entente, quelques dizaines d'employés ont été mis à pied temporairement en raison de l'arrêt d'une machine d'ici à la conclusion d'un règlement.

 

Est du Québec en direct Afficher le fil complet

    Facebook