Sept-Îles : repenser l'urbanisme

Édifice administratif de la Ville de Sept-Îles Édifice administratif de la Ville de Sept-Îles  Photo :  Evelyne Côté

L'architecte et professeur de l'Université McGill, Avi Friedman, propose d'aménager un quartier d'inspiration scandinave à Sept-Îles.

Les logements permettraient d'héberger des centaines de travailleurs et se transformeraient par la suite, et selon les besoins, en maisons évolutives. L'architecte a présenté son projet, mercredi soir, au cégep de Sept-Îles devant une quinzaine de personnes.

Développement économique Sept-Îles, Alouette, les minières Cliffs et IOC sont engagés dans le projet piloté par le cégep de Sept-Îles.

Il y a cependant loin de la coupe aux lèvres. Avi Friedman propose d'abord d'édifier un complexe où seront abrités tous les services, de la garderie jusqu'au gymnase. Selon lui, ces installations répondront aux besoins des travailleurs et les inciteront à demeurer à Sept-Îles. Les appartements seront bâtis avec des murs amovibles qui pourront être déplacés selon l'évolution des besoins.

Toutefois, Avi Friedman croit que l'ensemble du projet repose sur un défi encore plus important : « Ça ne commence pas nécessairement avec l'élément technique, mais un changement de mentalité. »

L'architecte Annie Gosselin croit que les concepteurs audacieux et innovateurs en région se butent aussi aux réalités économiques. « Souvent, relève-t-elle, les acteurs économiques, les enjeux économiques font en sorte que ce n'est pas priorisé, et que malheureusement on doit changer nos projets. »

Selon Avi Friedman, l'Occident doit profiter du siècle qui commence pour créer une richesse différente et bâtir ensemble un environnement de vie durable et écoresponsable.

L'architecte ajoute qu'il ne faudra ménager aucun effort afin de rendre la Ville de Sept-Îles plus attrayante pour les générations futures.

Est du Québec en direct Afficher le fil complet

La Grande guignolée 2014

Facebook