Baie-Comeau : un site contaminé au tir au pigeon d'argile

Camping Boréal à Baie-Comeau Camping Boréal à Baie-Comeau

La Ville de Baie-Comeau a payé près de 90 000 $ pour la décontamination d'un terrain qui ne lui a jamais appartenu.

En juin dernier, les élus ont entériné une entente à l'amiable avec les propriétaires du Camping Boréal. L'entreprise s'est installée sur un site contaminé aux hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) provenant d'un ancien site de tir au pigeon d'argile et de l'aluminerie Alcoa.

Les promoteurs du Camping Boréal ont fait réaliser une analyse visuelle du terrain. Aucun échantillonnage n'a été toutefois effectué avant qu'ils s'installent près du mont Ti-Basse. Ce n'est qu'une fois leur première phase terminée qu'ils ont appris que leur site était contaminé aux HAP.

Le directeur général de la Ville de Baie-Comeau, François Corriveau, croit que celle-ci a une responsabilité dans ce dossier.

C'est que le club de tir s'est installé à cet endroit à la demande des autorités municipales. La Ville de Baie-Comeau a même dégagé de toute responsabilité l'organisme en avril 2011.

« Ce qui a été démontré à notre satisfaction, c'est que la trace de HAP ne provenait pas des contaminants pouvant venir de l'aluminerie. Mais la principale contamination était due à l'activité de tir au pigeon d'argile », précise François Corriveau.

Un constat d'infraction aux oubliettes

En mai 2011, un entrepreneur embauché par le promoteur a causé un bris aux installations du mont Ti-Basse alors qu'il chargeait du sable.

Un constat d'infraction de 434 $ au nom de l'un des propriétaires du camping, Jimmy Migneault, n'est jamais parvenu à son destinataire.

« Le constat a été préparé et écrit. Pour une raison qui à investiguer au niveau de l'appareil interne, on n'est pas en mesure de dire pourquoi le constat n'a pas été signifié », explique le directeur général de Baie-Comeau, François Corriveau.

La Ville enquête pour comprendre cette « erreur administrative ». Quant au constat d'infraction, il ne pourra être réactivé puisque le délai de prescription est échu.

D'après le reportage de Carl Marchand.

Est du Québec en direct Afficher le fil complet

Facebook