Gaspésie-Les Îles : des chasseurs plus courtois

Daniel Bisaillon, chasseur  Photo :  Alexandre Touchette

Les esclandres en forêt entre chasseurs tendent à diminuer, selon la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs.

Il arrive malheureusement que des discussions entre chasseurs, arme à la main, dégénèrent.

Le président de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs section Gaspésie-les-Iles, Alain Poitras, souligne que certains vont même traquer d'autres chasseurs pour les faire fuir. « Des menaces... avec une arme à feu et tout ça! », raconte M. Poitras.

La Fédération travaille donc à convaincre les chasseurs d'adopter un comportement plus civilisé avant qu'un drame ne se produise. Depuis deux ans, des programmes de sensibilisation ont été mis en place et sont mis de l'avant lors de séances de formation ou lors de colloques.

Les résultats se font déjà sentir. 2012 aura été une année calme en forêt ce que corroborent les agents de protection de la faune. En quelques années, le nombre de signalements et d'observations d'incidents entre chasseurs a diminué de moitié.

En 2009-2010, six infractions ont été commises. Il n'y en a eu qu'une seule lors de la dernière saison.

Lieutenant à la direction régionale de la protection de la faune, Alain Forest considère que ces résultats sont le fruit des efforts conjugués de la Fédération et des agents de la faune. La direction de la protection de la faune refuse tout de même de sabler le champagne. Les agents continueront de rester vigilants et de veiller à la sécurité des chasseurs.

Est du Québec en direct Afficher le fil complet

Coupe Grey 2014
La Grande guignolée 2014

Facebook