Procès de Tobby Carrier : les parents de l'accusé témoignent

Toby Carrier Toby Carrier

Au procès de Tobby Carrier, ses parents, Nelson Carrier et Chantale Michaud, ont livré leur version de l'agression du 31 mars 2009 devant le jury, mercredi, au palais de justice de Rimouski.

Tobby Carrier est accusé du meurtre de son frère et de tentative de meurtre de ses parents à la résidence familiale de la rue de la Falaise, à Matane.

Le père de l'accusé, Nelson Carrier, a d'abord livré les détails des blessures qu'il a reçues le soir du 31 mars 2009. Au total, 13 ou 14 coups de couteaux lui auraient été assénés à la tête, à la poitrine, au foie, ainsi qu'aux parties génitales.

Il a ensuite expliqué comment s'est déroulé l'agression en passant de la salle de bain, à la chambre des maîtres au premier étage, et ensuite au rez-de-chaussée, où son fils Ismaël a été poignardé.

Il a aussi raconté avoir demandé à Tobby Carrier ce qu'il lui avait fait pour recevoir un tel traitement: « Vous m'avez mis au monde », aurait-t-il alors lancé.

Témoignage de la mère

La mère de Tobby Carrier a ensuite livré son témoignage. Chantal Michaud raconte avoir vu le reflet de son fils dans un miroir. Elle affirme qu'il avait un visage complètement différent, qu'elle ne l'a pas reconnu. « Il avait le regard vide », a-t-elle ajouté.

Tobby Carrier aurait mis la main sur sa bouche, avec un couteau de cuisine sur sa gorge. Elle affirme avoir vu une ligne rouge, puis être tombée par terre. Elle aurait reçu plus d'une dizaine de coups de couteau, dont un qui aurait pu lui être mortel.

Chantale Michaud affirme pourtant n'avoir jamais eu peur. Une fois réfugiée dans la salle de bain, elle a raconté avoir appelé le 911.

En entendant ces témoignages, Tobby Carrier, blême, est resté impassible, sauf lorsque son père a raconté les derniers moment de son frère. Tobby a penché sa tête vers l'avant, replié sur lui-même.

Témoignage d'une amie

Mercredi matin, le jury a entendu le témoignage d'une amie à qui Tobby Carrier se serait confié, peu avant les événements de mars 2009.

Vers 9 h 30, en soirée, l'accusé a contacté cette amie, qui avait alors 16 ans, via le réseau de clavardage MSN. Elle affirme qu'il lui a parlé de la mort, ce qu'elle trouvait étrange.

Elle a indiqué au jury que Tobby Carrier avait ajouté à son pseudonyme: « ce sont sans doute mes derniers jours ici ».

La jeune fille a aussi déclaré que Tobby Carrier avait à un moment indiqué tenir un objet dans ses mains et qu'il allait « s'en servir tantôt ». Elle affirme que l'accusé était très fébrile. Il aurait écrit qu'après s'être servi de cet objet, il se sentirait très bien.

La Couronne fera entendre plus d'une dizaine de témoins au cours du procès.

Les procédures se déroulent devant un jury de 12 membres. Elles pourraient durer trois semaines.

D'après le compte rendu de Réjean Desmeules

Est du Québec en direct Afficher le fil complet

    La Grande guignolée 2014

    Facebook