Le Québec, producteur de pétrole?

Selon Bernard Landry, le Québec pourrait un jour exporter du pétrole

Participant samedi sur les ondes de la première chaîne de Radio-Canada à l'émission Faut pas croire tout ce qu'on dit, l'ancien premier ministre Bernard Landry a prédit que l'on exploitera du pétrole en Gaspésie d'ici 5 ans.

Bernard Landry Bernard Landry  Photo :  PC/Jacques Boissinot

Il croit également que le Québec sera, un jour, un pays exportateur de pétrole.

« Il ne faut pas oublier que nous sommes un des endroits les mieux placés au monde pour réduire notre dépendance aux hydrocarbures », a-t-il affirmé.

Selon lui, la ressource hydraulique place le Québec dans une excellente position. « Le jour où on va massivement à la voiture électrique, on pourrait éviter d'importer pour 10 milliards de dollars de pétrole et exporter celui qu'on va produire. »

Le pétrole peut selon lui créer un bouleversement économique et social au Québec et il faut en retirer le maximum, soit des redevances, des dividendes et des retombées économiques.

Un débat plus harmonieux

M. Landry estime que malgré la controverse entourant les activités de Pétrolia à Gaspé, le débat sur l'exploitation du pétrole est mieux engagé que celui sur les gaz de schiste.

Il considère qu'autant la ville de Gaspé, la compagnie Pétrolia où le gouvernement du Québec font preuve de rationalité dans le débat et recherchent l'intérêt public.

« Dans ce débat, il n'y a rien de fanatique ni de doctrinaire. Tout le monde se préoccupe de l'intérêt collectif », a-t-il conclu.