Bas-Saint-Laurent : réorganisation à L'Avantage

Les locaux du journal L'Avantage, à Rimouski Les locaux du journal L'Avantage, à Rimouski

Le journal L'Avantage du groupe Transcontinental apporte des transformations à sa salle de rédaction.

Les journalistes seront appelés à contribuer de plus en plus aux autres médias et aux plateformes du groupe. Cette restructuration entraîne aussi la perte de deux emplois réguliers.

Le directeur de l'information, René Alary, devient chef des nouvelles. Il relèvera directement du directeur régional de l'information à Québec.

Il ne croit pas que les grandes orientations du journal soient modifiées, même si la direction locale n'a plus le contrôle sur le contenu. « Les liens ne sont plus les mêmes, mais reste qu'on travaille dans la même bâtisse. Il y a quand même une relation qui va demeurer », a expliqué René Alary.

Laurent Leblond, un journaliste de 45 ans de métier, ne sera plus pigiste régulier, même s'il continuera à écrire dans le journal. Le poste de photographe à temps plein a aussi été aboli. « Dans la famille de Transcontinental, c'était le dernier. Ce sont des postes qui ont été abolis un peu partout », a déclaré René Alary. Il explique que les journalistes auront par ailleurs des équipements plus performants pour faire leur travail.

Une couverture plus large

En plus de ses hebdos, Transcontinental est aussi propriétaire du journal Les Affaires, un quotidien internet de la région de Montréal et fournit du contenu télé à la chaîne V. Les barrières entre ces médias vont peu à peu disparaître. « Ce qu'on sent, c'est que maintenant, les journalistes sont maintenant des gens qui vont fournir du contenu à toutes les plateformes de TC Média », affirme René Alary.

Cette transformation se fait au même moment où l'entreprise Québecor regroupe dans la même salle de nouvelle ses journalistes de CFER-TV et du journal Le Rimouskois.

D'après le reportage de Réjean Desmeules