La commission de vérité et réconciliation

Pensionnat autochtone de Maliotenam : le long chemin de la guérison

Hubert Rioux résume la deuxième journée de la Commission
Le compte rendu d'Azeb Wolde-Giorghis

La Commission de vérité et de réconciliation du Canada a mis fin mercredi à ses audiences dans la communauté innue de Maliotenam. Elle y a recueilli pendant deux jours consécutifs les témoignages de survivants du Pensionnat Notre-Dame, qui accueillait des Autochtones.

Ces audiences auront permis de briser le silence sur le passé trouble du Pensionnat, qui a arraché de jeunes Innus de la Côte-Nord à leur famille de 1952 à 1970. Environ une trentaine de personnes ont raconté en public ou en privé leur enfance brisée par les religieux.

Jean-Luc Vollant, qui a fréquenté le Pensionnat à Maliotenam, a révélé avoir subi des sévices sexuels. « Il y a un déblocage dans mon subconscient. C'est comme si j'étais dans un rêve. Tranquillement, quand j'ai fait mes pensées, j'ai visualisé le frère qui m'a abusé », a-t-il rapporté.

Françoise Césarie Fontaine a livré avec émotions un témoignage à la Commission Françoise Césarie Fontaine a livré avec émotions un témoignage à la Commission

D'autres survivants suivent le long chemin de la guérison, comme Françoise Césarie Fontaine, qui tente retrouver confiance en elle.

« Je me rebâtis comme on dit. Toutes les années que ma vie a été brisée, par les abus, l'alcoolisme, la toxicomanie et la violence surtout. » — Françoise Césarie Fontaine

Mettre fin à la honte

La commissaire Marie Wilson regrette l'absence de non-Autochtones aux audiences de la Commission à Maliotenam, près de Sept-Îles. Elle soutient que leur présence aurait pu aider à tisser des liens entre les deux communautés.

« On a eu durant 150 ans des pensionnats au Canada. Ça date même de plus longtemps que le Canada. Ce n'est pas dans l'espace d'une commission de vérité de cinq ans que la réconciliation va être faite. Ça va être un projet à long terme. » — Marie Wilson, commissaire

La Commission de vérité et de réconciliation poursuivra ses travaux les 5 et 6 février à Val-d'Or.

Est du Québec en direct Afficher le fil complet

Facebook