Compressions à l'UQAR : un déficit de 730 000 $

Université du Québec à Rimouski Université du Québec à Rimouski

La direction de l'Université du Québec à Rimouski prévoit enregistrer un déficit d'environ 730 000 $ lors de l'année financière en cours. Le conseil d'administration a adopté son budget révisé mardi.

Cette démarche est devenue nécessaire en raison des compressions de 124 millions de dollars demandées par Québec aux universités de la province.

L'UQAR devait réduire son budget de 2 millions de dollars. La direction affirme que tous les secteurs ont été mis à contribution pour récupérer environ la moitié de cette somme.

« Dans l'analyse qui a été réalisée, on a regardé des choses qui ne compromettaient pas notre mission, qui ne remettaient pas en cause les programmes, qui ne déstructuraient pas l'UQAR », explique la vice-rectrice aux ressources humaines et à l'administration, Marjolaine Viel.

Elle affirme que la direction tente de limiter les dégâts à plus long terme. « C'est évident que si la situation perdurait, ça pourrait être un cercle vicieux », admet-elle.

La semaine dernière, le recteur, Jean-Pierre Ouellet, a confirmé que 12 enseignants, dont les départs sont prévus à la retraite, ne seront pas remplacés. Certains services offerts aux étudiants seront aussi touchés, comme dans les laboratoires et à la bibliothèque. Les conférenciers seront par ailleurs moins nombreux.

La direction a aussi confirmé le retrait de certains projets de développement. Elle souhaite que le Sommet sur l'enseignement supérieur, de février, permette de prouver l'importance du financement pour les universités.