La dénonciatrice de Claude Morin, Loraine Lagacé n'est plus

Un des romans écrit par Loraine Lagacé Un des romans écrit par Loraine Lagacé  Photo :  photo tiré du Nouvel observateur

Celle qui a dénoncé au premier ministre René Lévesque l'affaire d'espionnage impliquant le péquiste Claude Morin, Lorraine Lagacé est décédée à la suite d'une longue maladie le 6 janvier dernier.

Native de Rivière Blanche devenue Saint-Ulric-de-Matane, Loraine Lagacé a occupé diverses fonctions politiques au sein du cabinet Lévesque.

Elle a été également été directrice de l'information à la station de Radio-Canada de Rimouski à la fin des années 80.

Son patron de l'époque, Yvan Asselin parle d'elle comme d'une femme à la personnalité éclatante et d'une lucidité tranchante. « Elle était excessivement exigeante professionnellement et elle demandait à ses journalistes de se dépasser, sachant très bien qu'ils pouvaient le faire », se souvient-il.

« C'était une personne attachante, mais qui ne laissait personne indifférent dans son milieu de travail. »

Lorraine Lagacé a quitté Radio-Canada et Rimouski au moment où la production télévisuelle dans l'Est du Québec a pris fin en 1990.

Elle était aussi auteure, ayant écrit deux livres sur l'affaire Morin et quelques autres titres dont le roman Le Manoir vert. Elle avait 69 ans.