La dénonciatrice de Claude Morin, Loraine Lagacé n'est plus

Un des romans écrit par Loraine Lagacé Un des romans écrit par Loraine Lagacé  Photo :  photo tiré du Nouvel observateur

Celle qui a dénoncé au premier ministre René Lévesque l'affaire d'espionnage impliquant le péquiste Claude Morin, Lorraine Lagacé est décédée à la suite d'une longue maladie le 6 janvier dernier.

Native de Rivière Blanche devenue Saint-Ulric-de-Matane, Loraine Lagacé a occupé diverses fonctions politiques au sein du cabinet Lévesque.

Elle a été également été directrice de l'information à la station de Radio-Canada de Rimouski à la fin des années 80.

Son patron de l'époque, Yvan Asselin parle d'elle comme d'une femme à la personnalité éclatante et d'une lucidité tranchante. « Elle était excessivement exigeante professionnellement et elle demandait à ses journalistes de se dépasser, sachant très bien qu'ils pouvaient le faire », se souvient-il.

« C'était une personne attachante, mais qui ne laissait personne indifférent dans son milieu de travail. »

Lorraine Lagacé a quitté Radio-Canada et Rimouski au moment où la production télévisuelle dans l'Est du Québec a pris fin en 1990.

Elle était aussi auteure, ayant écrit deux livres sur l'affaire Morin et quelques autres titres dont le roman Le Manoir vert. Elle avait 69 ans.

Est du Québec en direct Afficher le fil complet

Facebook