Côte-Nord : ArcelorMittal cède une part de ses mines

ArcelorMittal Usine d'ArcelorMittal (archives)  Photo :  AP Photo/Oliver Multhaup

La société de sidérurgie ArcelorMittal annonce la cession de 15 % de ses mines de fer canadiennes à des concurrents sud-coréen et taïwanais.

Le montant de la transaction conclue avec un consortium mené par les minières Posco et China Steel Corporation est de plus d'un milliard de dollars.

Les actifs en question sont situés à Port-Cartier et dans la Fosse du Labrador, une zone d'une centaine de kilomètres de large et de 1100 kilomètres de long, à cheval sur la frontière du Québec et de Terre-Neuve-et-Labrador.

Une bonne nouvelle, selon la mairesse de Port-Cartier

À Port-Cartier, la mairesse Laurence Méthot estime qu'il s'agit d'une bonne nouvelle.

« On était au courant, mais je pense que pour la région, pour Port-Cartier, nous on est contents. Si ça peut aider à stabiliser les difficultés financières d'ArcelorMittal parce qu'il y a toujours des projets dans l'air. On sait que l'usine de bouletage ne sera pas définitivement en veille », a déclaré la mairesse.

La transaction sera complétée durant les deux premiers trimestres de 2013.

Il y a quelques jours, ArcelorMittal a dévalué ses actifs de plus de 4 milliards de dollars en Europe, invoquant la réduction des activités. Le sidérurgiste connaît des difficultés financières en raison de l'effondrement de la demande d'acier en Europe.