Léger tremblement de terre dans l'Est du Québec

Matane

Un tremblement de terre de magnitude 4,2 s'est produit mardi matin à 8 km à l'est de Matane, au Québec.

La détection automatique de Séismes Canada a enregistré l'événement à 2 h 55 à une latitude de 48,82 nord et à une longitude de 67,43 ouest, soit entre le secteur de Petit-Matane et le village de Sainte-Félicité. Selon les données recueillies, l'épicentre était situé à une profondeur de 18 kilomètres.

Ressources naturelles Canada indique qu'aucun dommage n'a été rapporté.

La secousse a été par contre assez forte pour réveiller plusieurs habitants de la région. Elle a été ressentie jusque dans la Matapédia au sud et jusqu'à Cap-Chat à l'est.

Chaque année, environ 450 séismes se produisent dans l'Est du Canada. De ce nombre, quatre en moyenne dépassent la magnitude 4.

De multiples petits tremblements de terre

La zone sismique du Bas-Saint-Laurent est considérée comme une zone active.

Sismologue à Ressources naturelles Canada, Maurice Lamontagne, explique que dans ce cas-ci, il s'agit d'une faille située dans le Bouclier canadien. « En fait, le Bouclier canadien est probablement sous Matane à une profondeur d'à peu près 8 kilomètres en descendant et le tremblement de terre de cette nuit a dû se produire le long de ces failles-là », précise M. Lamontagne.

Il n'y a cependant pas lieu de s'inquiéter, selon le sismologue. Les événements de magnitude importante, supérieure à 5, y sont plutôt rares. « Si on regarde les derniers 30 ans de tremblements de terre, on voit qu'à peu près tous les trois, quatre ans, il y en a une de magnitude 4 et puis beaucoup moins fréquemment, à peu près aux 50 ans, on en a un de magnitude 5 », observe le scientifique.

La région est surveillée par cinq stations locales, dont une située sur la rive sud à Grosses-Roches, très près de l'épicentre du tremblement de terre de mardi matin.

Les stations détectent les événements d'une magnitude supérieure à 2,5. Une soixantaine de tremblements sont enregistrés chaque année, soit un événement tous les cinq jours. Séismes Canada a d'ailleurs enregistré deux autres petits tremblements de terre de magnitude de 1,7 et de 2,2 survenus dans la région de Matane, les 6 et 7 novembre derniers.

La majorité des tremblements de terre de la région sont toutefois situés sous le fleuve Saint-Laurent dans une zone triangulaire définie par les villes de Baie-Comeau, de Sept-Îles et de Matane.

Une séisme d'une magnitude de 2,9 a aussi été enregistré à Degelis, le 25 novembre. Le Témiscouata est par contre rattachée à la région sismique de Charlevoix, beaucoup plus active que celle du Bas-Saint-Laurent. Les tremblements de terre y sont à la fois plus fréquents et généralement plus puissants.

Au Québec,un séisme d'une intensité supérieure à 4,2 a été ressenti en Outaouais, à la frontière de l'Ontario, le 6 novembre dernier, tandis que le 10 octobre, une secousse de 4,5 a été enregistrée en Montérégie.



Gravité d'un séisme selon sa magnitude
MagnitudeEffets
Moins de 3,5Enregistré par les sismographes locaux, mais généralement pas ressenti.
3,5 - 5,4 Souvent ressenti, mais cause rarement des dommages.
Sous 6,0 Peut causer de légers dommages aux édifices bien construits, et des dommages majeurs aux édifices de piètre qualité.
6,1 - 6,9 Peut causer des dommages aux édifices de piètre qualité et aux structures sur une distance allant jusqu'à environ 100 kilomètres.
7,0 - 7,9Séisme « majeur ». Peut causer de sérieux dommages sur de vastes étendues.
8,0 - 8,9Séisme « énorme ». Peut causer des dommages sérieux et la perte de vie sur des distances allant jusqu'à plusieurs centaines de kilomètres.
9Séisme énorme et rare. Peut causer des dommages sérieux sur des distances allant jusqu'à 1000 km.
Source : Ressources naturelles Canada

Tremblement de terre d'une magnitude de 4,2 dans la région de Matane