Mobilisation régionale contre la réforme de l'assurance-emploi

Manifestation prévue samedi pour dénoncer la réforme de l'assurance-emploi

Une vaste manifestation pour dénoncer la réforme de l'assurance-emploi du gouvernement Harper se déroulera samedi à Pointe-à-la-Croix.

Les manifestants bloqueront le pont J-C van Horne pour rejoindre d'autres manifestants du Nouveau-Brunswick.

Des syndicats, quatre députés néo-démocrates, Philip Toone de la Gaspésie, Yvon Godin d'Acadie-Bathurst, Guy Caron de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques et François Lapointe de Montmagny-L'Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup participeront à la marche.

Trois autobus en provenance du Bas-Saint-Laurent avec à leur bord des gens de La Pocatière, de Rivière-du-Loup, du Témiscouata, de Trois-Pistoles, de Rimouski, de Mont-Joli, de Matane et de la Matapédia convergeront vers la Gaspésie. D'autres autobus viendront en provenance du Nouveau-Brunswick. Entre 500 et 1000 personnes sont attendues.

Mobilisation nationale

Depuis juin dernier, 5000 personnes ont signé des pétitions contre la réforme.

La présidente du Conseil central de la CSN-Bas-Saint-Laurent, Nancy Legendre, rappelle que cette réforme aura des impacts importants dans l'économie de régions comme la Gaspésie ou le Bas-Saint-Laurent. « On va forcer, explique Mme Legendre, les employés à aller se chercher un travail ailleurs, dans un emploi dit comparable, à 70 % du salaire qu'on avait auparavant. Les employeurs font quoi demain matin de leurs gens saisonniers qui revenaient année après année et qui comptaient de l'extérieur de l'expertise? »

La mobilisation vise à sensibiliser le gouvernement conservateur à ces problématiques. Les récentes modifications apportées au programme par la ministre Diane Finley permettent aux organisateurs d'espérer une certaine ouverture. À la condition toutefois, souligne le député néo-démocrate Guy Caron, que les gens se mobilisent.

D'autres manifestations sont aussi prévues samedi, notamment à Thetford Mines dans la circonscription du député et ministre conservateur Christian Paradis. Dans les provinces maritimes, des marches de protestation sont aussi prévues à Truro en Nouvelle-Écosse et à Summerside à l'Île-du-Prince-Édouard.

Est du Québec en direct Afficher le fil complet

Facebook