Gaspésie : la Ville de Matane rend hommage aux femmes importantes de son histoire

Phare-Matane Le phare de Matane  Photo :  Joane Bérubé

Dans le cadre de son 75e anniversaire, la Ville de Matane nomme six parcs en l'honneur de six femmes importantes pour la communauté.

Il s'agit de Jane McCallum, une descendante du seigneur Fraser, de Jeanne Dionne qui a fait carrière dans l'enseignement, d'Albina Fortin-Tremblay surnommée « Maman Luc », de Marie-Raphaël Amélie Bérubé, de Mélanie Joncas et d'Octavia-Christina Roy-Desjardins qui a été l'épouse du gardien de phare.

« Souvent, l'histoire a fait en sorte que les lieux publics portent des noms d'hommes. L'initiative de notre conseillère Monique Fournier qui siégeait au comite Femmes et ville a fait remarquer cette déficience dans l'organisation des municipalités. Nous souhaitons ainsi corriger la situation pour rendre de plus en plus hommage aux femmes qui ont marqué l'histoire de Matane. » - Claude Canuel, maire de Matane

Yvette Lapointe, Claude Otis et Jean-Guy Desjardins de la Société d'histoire de Matane ont conseillé la Ville de Matane afin de l'aider à arrêter son choix.

Le maire Claude Canuel n'écarte pas l'idée de faire un nouvel hommage semblable aux femmes dans l'avenir.

Est du Québec en direct Afficher le fil complet

    La Grande guignolée 2014

    Facebook