Gaspésie- Les Îles : la résistance s'organise pour le rapatriement de milliers d'artefacts

Le parc national de Forillon Le parc national de Forillon

La résistance s'organise en Gaspésie pour rapatrier les objets ayant appartenu aux expropriés de Forillon. Des milliers d'artefacts ont été entreposés à Québec. Parcs Canada veut les déménager à Ottawa, résultat des compressions budgétaires imposées par le gouvernement conservateur.

L'historien Jules Bélanger rappelle que Parcs Canada a clairement indiqué, en 1976, que les objets qui ont appartenu aux habitants de Forillon doivent être rapatriés dans la région.

Il se réfère à un article de la revue Gaspésie publié en 1985. « C'est ce que voulait faire Parcs Canada dans un plan de travail que nous connaissons très bien, dit l'historien. Cela a été fait en 1976. Ça disait que ces objets-là devaient revenir chez nous. Et là, on dit non seulement ils ne resteront pas à Québec, mais ils s'en vont à Ottawa! C'est une insulte. »

Pour sa part, le Musée de la Gaspésie demande à Parc Canada de surseoir à sa décision de transférer ces objets à Ottawa. « Pour laisser le temps aux fonctionnaires d'analyser la possibilité de rapatrier ces artefacts », explique le directeur général Sébastien Lévesque.

Il propose la création d'une réserve régionale pour rapatrier cette collection. « Actuellement, nous ne sommes pas au niveau technique, mais politique, à savoir si la région est prête à aller de l'avant pour une demande de réserve régionale », explique Sébastien Lévesque.

Plus tôt cette semaine, les familles des expropriés de Forillon ont appris que des milliers d'objets ont été répertoriés et cachés pendant plus de 40 ans dans un bâtiment à Québec. Parcs Canada veut les transférer à Ottawa d'ici deux à trois ans.

D'après le reportage de Bruno Lelièvre

Est du Québec en direct Afficher le fil complet

    Facebook