Côte-Nord : des femmes innues marchent pour faire respecter leurs droits

blocus-route-138 Manifestants en bordure de la route 138

Une quinzaine de femmes innues de Maliotenam revendiquent le respect de leurs droits. Elles ont entrepris dimanche dernier une marche vers Montréal, qu'elle devrait atteindre à temps pour participer au Jour de la Terre, le 22 avril.

Ces femmes autochtones ont participé au barrage qui a empêché pendant cinq jours les camions de marchandises d'approvisionner le chantier de La Romaine. Le bras de fer s'est terminé avec une injonction obtenue par Hydro-Québec et l'intervention musclée de la Sûreté du Québec.

Les Innues ne cachent pas que la marche est une continuité de leur action aux barricades. Elles veulent gagner la Métropole pour participer également à une manifestation contre le Plan Nord organisée le 21 avril par Innu Power et le Réseau de résistance du Québécois.

Les marcheuses veulent parcourir de 40 à 70 kilomètres par jour, et distribuer de l'information en traversant les villes de la Côte-Nord. Elles veulent aussi participer à des rencontres d'information dans les différentes communautés autochtones.

Elles se relayent tous les cinq kilomètres, pour cette longue marche qui symbolise leur détermination. La porte-parole du groupe, Clémence Simon, accuse Hydro-Québec de vouloir profiter des nombreuses richesses du Nitassinan, le territoire ancestral de sa communauté.

Un texte de Richard Lavoie

En complément

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.