Baisse de la population en Gaspésie

plage-gaspesie

L'Institut de la statistique du Québec (ISQ) prévoit que la population des municipalités régionales de comté (MRC) de Rocher-Percé, de Côte-de-Gaspé et de La Matapédia aura diminué de 8 % en 2031. Pour l'ensemble de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent, la décroissance sera plus modeste, à un peu plus de 1 %. La population de la MRC Île-de-la-Madeleine augmentera de plus de 3 %, mais c'est la MRC d'Avignon qui remporte la palme de la plus forte augmentation, avec une croissance de plus de 12 %.

L'Institut de la statistique du Québec prévoit que pour l'ensemble de la Gaspésie, la population aura diminué d'un peu plus de 1 % en 2013.

« À Avignon, c'est que la fécondité est encore élevée, alors que dans les autres MRC, il y a déjà plus de décès que de naissances », révèle Dominique André, démographe à l'ISQ.

Le préfet de la MRC d'Avignon, Bertrand Berger, rappelle que sa MRC a été épargnée par les fermetures de grandes entreprises, contrairement aux MRC voisines comme Côte-de-Gaspé et Rocher-Percé.

« Depuis quelques années, il y a quand même beaucoup de mesures qui ont été prises pour le développement de la Gaspésie. On peut dire que l'avenir s'annonce assez prometteur », ajoute M. Berger.

Par ailleurs, la population de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent sera aussi plus âgée en 2031. Dans les MRC de Rocher-Percé et de Bonaventure, plus de quatre personnes sur 10 auront plus de 65 ans et la moitié de la population aura plus de 58 ans.

En complément