Accueil > Nouvelles




























Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia
Une réélection qui déçoit
Mise à jour le lundi 27 octobre 2008, 17 h 14 .


Jean-Yves Roy
Jean-Yves Roy (archives)
Au terme des dernières élections fédérales, le député bloquiste Jean-Yves Roy a été réélu dans la circonscription de la Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia. Il a toutefois vu sa majorité fondre et passer de 5000 voix à 609.

Selon la députée péquiste de Matapédia, Danielle Doyer, ce résultat est attribuable au manque de présence de M. Roy dans la circonscription au cours des trois mandats obtenus.

Cette réélection ne manque pas de décevoir les maires d'Amqui et de Mont-Joli. Gaëtan Ruest et Jean Bélanger estiment que M. Roy brille par son absence entre deux campagnes électorales. Ils dénoncent que le député fédéral n'ait jamais demandé de rencontrer les membres du conseil municipal des deux plus importantes villes de l'ouest de la circonscription.

M. Ruest n'en peut plus d'entendre M. Roy répéter qu'il attend une invitation formelle des élus pour les rencontrer.

« Habituellement, ce n'est pas nécessairement à nous de courir après ces personnes-là. C'est à eux autres de se faire valoir. Moi, c'est comme ça que je vois quelqu'un qui est en politique. Ce n'est pas d'attendre dans son bureau que le monde coure après pour pouvoir faire les choses », souligne le maire d'Amqui, Gaëtan Ruest.

Le maire de Mont-Joli, Jean Bélanger, abonde dans le même sens. « Il vient sporadiquement pour se montrer. On sent à la table du conseil que M. Roy, c'est comme s'il n'était jamais là », dit-il.

Pour sa part, Jean-Yves Roy se défend en attaquant la crédibilité des deux maires. « Les déclarations de M. Bélanger ne sont pas surprenantes, parce qu'il a appuyé la candidate libérale à la dernière élection. J'ai déploré la réélection de Gaëtan Ruest. J'espère qu'il ne sera pas réélu en 2009, parce qu'à Amqui, si ça ne va pas, et bien il y a des raisons à ça », indique-t-il.

D'autres élus, qui préfèrent garder l'anonymat, souhaitent s'adresser au chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, pour déplorer le travail fait par Jean-Yves Roy.




Autres nouvelles régionales >>>

Toutes les nouvelles nationales et internationales >>>