Accueil > Nouvelles




























Tempête Noël
Lent retour à la normale dans l'Est
Mise à jour le lundi 5 novembre 2007, 17 h 05 .


Maison inondée à Percé
Maison inondée à Percé
La tempête post-tropicale Noël en a surpris plus d'un dans l'Est du Québec où les vents, la pluie et la neige ont causé de nombreux dommages. La situation demeure sérieuse dans la région de Percé, où de fortes pluies ont causé des inondations. Le retour à la normale se fait lentement sur la Côte-Nord où plus de 19 000 personnes ont été privées d'électricité dimanche.

Environnement Canada rapporte que 127 millimètres de pluie sont tombés à Cap-d'Espoir, à quelques kilomètres au sud-ouest de Percé. Ces précipitations ont notamment abîmé les routes ainsi que les ponts et ponceaux.

La route 132 a dû être fermée dimanche, après l'affaissement d'au moins deux sections dans les secteurs de Saint-Georges-de-la-Malbaie et de Barachois. La route est maintenant rouverte partiellement à la circulation. Les gens sont invités à contourner la route 132 par le chemin Bougainville pour effectuer le trajet Percé-Gaspé.

Dégâts de la tempête Noël
À Percé, la route 132, qui traverse le village, a littéralement été transformée en ruisseau pendant plusieurs heures. Plus d'une dizaine de commerces ont été inondés. De nombreuses résidences aussi. Les bassins filtrants du système d'alimentation en eau potable ont aussi été immergés et ont subi de lourds dégâts. Les résidents du secteur sont priés de faire bouillir leur eau.

Les dommages pourraient s'élever à plus de 2 millions de dollars, selon une évaluation sommaire avancée lundi matin par le maire de Percé, Georges Mamelonet. Un bureau de crise sera ouvert au kiosque d'information touristique.

Georges Mamelonet
Le maire de Percé, Georges Mamelonet, estime que les dégâts pourraient s'élever à plus de 2 millions de dollars.
Les municipalités de Chandler, Grande-Rivière, et Gaspé ont également été touchées par diverses inondations. La Sécurité civile indique d'une dizaine de personnes ont été évacuées. Un arrêté ministériel a été décrété pour effectuer les travaux de réparations plus rapidement. Ce décret permet d'engager des experts immédiatement plutôt que de procéder par appel d'offres.

Pendant que des pluies torrentielles s'abattaient sur la pointe de la Péninsule, 40 centimètres de neige tombaient sur les montagnes de Murdochville. Plus à l'est, les régions de Sainte-Anne-des-Monts, de Matane, de Rimouski et de Rivière-du-Loup ont reçu quelque 20 centimètres de neige.

Vers 4 h 30, dimanche matin, un autobus d'Orléans Espress a fait une embardée à Saint-Simon, près Rimouski. Quatorze des 30 passagers ont été légèrement blessés.

Le mauvais temps a privé une dizaine de milliers d'abonnés d'Hydro-Québec de courant au cours de la nuit et dans la journée de dimanche dans les régions de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent.

Selon la porte-parole d'Hydro-Québec, Jade Beaudin, la région de Matane a été parmi les secteurs les plus touchés. Près de 4000 clients du grand Matane ont été privés d'électricité, certains pendant plus de 20 heures. Il reste encore 90 clients à rebrancher dans le secteur. La société d'État indique que le rétablissement complet des services devrait être effectué d'ici la fin de l'après-midi.

Pannes électriques sur la Côte-Nord

La tempête, mais surtout les pannes électriques qui ont touché la très grande majorité des résidents de la Minganie, a entraîné lundi la fermeture des écoles de ce secteur pour la journée. Des pannes ont privé d'électricité la plupart des abonnés d'Hydro-Québec de la Minganie pendant près de 18 heures.

La tempête de neige et le verglas ont principalement endommagé des conducteurs de la ligne de transport entre le poste Arnaud et la Minganie. Les techniciens d'Hydro-Québec ont réussi, en fin de soirée, à réparer la très grande majorité des pannes. À l'aide de motoneiges et de véhicules tout-terrain, ils ont pu réalimenter 4000 abonnés de la région plus rapidement que prévu.

Toutefois, certaines pannes sont revenues. Plus de 3000 résidences entre Rivière-au-Tonnerre et Kegaska ont à nouveau été privées d'électricité lundi matin. Les techniciens d'Hydro-Québec ont dû de nouveau enlever le verglas qui s'était accumulé sur une ligne de transport. Le rebranchement a été effectué en début d'après-midi.

Monteur de lignes
(Archives)
Au plus fort des pannes, plus de 19 000 clients d'Hydro-Québec de la Côte-Nord ont été privés de courant. Lundi matin, environ 300 abonnés de Baie-Trinité, Port-Cartier et Sept-Îles étaient encore privés d'électricité. Hydro-Québec estime que les réparations ne seront pas complétées avant 18 h.

La société d'État indique que d'autres abonnés pourraient encore être privés d'électricité dans certaines municipalités, en raison de problèmes locaux de certaines lignes de distribution.

Par ailleurs, les pannes électriques ont mis fin prématurément aux élections scolaires, dimanche, en Minganie. Les responsables ont dû fermer les boîtes de scrutin quatre heures avant la fin de la période de vote pour le choix de trois commissaires.

Le Directeur général des élections (DGE) accordera une période additionnelle de vote, le 11 novembre prochain, aux électeurs de Havre-Saint-Pierre, de Baie-Johan-Beetz et de Natashquan.






Autres nouvelles régionales >>>

Toutes les nouvelles nationales et internationales >>>