Accueil > Nouvelles




























Investissements à risque
Pas assez de fonds pour plonger
Mise à jour le mardi 7 novembre 2006, 8 h 59 .


Contrairement à la majorité des régions du Québec, la Gaspésie et le Bas-Saint-Laurent n'ont toujours pas mis en place leur Fonds d'investissement économique régional (FIER).

Ces fonds, dont la mise en place par le gouvernement Charest, sont destinés au démarrage d'entreprises ou au soutien de projets de développement.

Le fonds doit être en partie financé par les gens d'affaires du milieu. Pour chaque dollar investi par les entreprises régionales, Québec investit 2 $.

Le directeur de la Conférence régionale des élus (CRE) du Bas-Saint-Laurent, Gérald Beaudry, se demande si Québec n'a pas commis une erreur en remplaçant les fonds de diversification économique régionaux par les FIER. Il rappelle que les fonds de diversification économique étaient très adaptés à la réalité des régions dépendantes de l'exploitation des ressources naturelles.

En Gaspésie, la faiblesse de l'économie et les nombreuses fermetures d'usines retardent la mise en place du FIER. Le directeur de la CRE de la Gaspésie et des Îles, Gilbert Scantland, croit que la région devra chercher des fonds à l'extérieur de la région pour créer cet outil d'investissement. « Il y a aussi un travail à faire auprès de la diaspora gaspésienne », fait-il valoir.

Selon les directeurs des CRE, en l'absence de FIER, les entreprises du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie peuvent solliciter des sociétés spécialisées dans le capital de risque, notamment Investissement Québec, la Société générale de financement et les fonds de solidarité de la FTQ et de la CSN.

Autre fonds

Par ailleurs, la création des fonds de soutien administrés par les CRE progresse bien. Ces fonds sont destinés aux études de prédémarrage et de projets d'entreprise.

Le Fonds de solidarité de la FTQ a accepté d'investir 1 million de dollars dans le fonds du Bas-Saint-Laurent. Québec complétera le financement avec un apport de 2 millions de dollars.

En Gaspésie, la CRE a recueilli 250 000 $ auprès des municipalités. Elle espère doubler cette somme d'ici quelques mois.




Autres nouvelles régionales >>>

Toutes les nouvelles nationales et internationales >>>