Trop de marijuana pose un risque aux adolescents

Des jeunes fument de la marijuana à Vancouver Des jeunes fument de la marijuana à Vancouver  Photo :  Al Stewart/CBC

La consommation quotidienne de marijuana pose un danger à la santé mentale des adolescents dont les cerveaux sont encore en phase de croissance, estime le Centre canadien de lutte contre la toxicomanie.

« [Les jeunes] augmentent le risque de connaître des déficiences dans leurs développements cognitifs. Qu'il s'agisse [des parties] du cerveau impliquées dans la mémoire, les prises de décisions ou le contrôle des pulsions », estime Amy Porath-Waller, la directrice de la recherche et des politiques de l'organisme.

Les adolescents, en consommant souvent de la marijuana, peuvent aussi déclencher un début d'épisodes psychotiques, ajoute Mme Porath-Waller.

Lors d'un forum sur le sujet à Vancouver, les discussions entre chercheurs ont aussi soulevé les idées fausses circulant parmi les jeunes à propos de cette drogue.

« Nous voulons faire de la lumière sur le sujet sans créer de controverse, explique Michael Krausz, un professeur de psychiatrie à l'Université de la Colombie-Britannique (UBC). Nous voulons vraiment que les jeunes prennent des décisions informées. »

En effet, d'après le Centre canadien, un certain nombre de jeunes pensent que la marijuana peut prévenir et même guérir le cancer. D'autres croient qu'être au volant d'un véhicule sous l'effet du cannabis permet « d'aiguiser les facultés de conduite » et présente moins de danger que l'alcool.

Le centre précise qu'un adolescent sur six qui consomme de la marijuana en deviendra dépendant ou subira des troubles psychologiques liés à ses effets.

L'organisme rappelle que le taux d'usage de cannabis des adolescents canadiens est parmi les plus élevés par rapport aux jeunes d'autres pays développés. En 2013, l'Enquête canadienne sur le tabac, l'alcool et les drogues avait conclu que 22,4 % des jeunes de 15 à 19 ans avaient pris du cannabis dans la dernière année. Ce taux était de 26,2 % chez les jeunes adultes de 20 à 24 ans.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

Colombie-Britannique en direct Afficher le fil complet