C.-B. : Sukh Dhaliwal se retire comme candidat du Parti libéral

Accusations contre le candidat libéral Sukh Dhaliwal

Sukh Dhaliwal a annoncé vendredi qu'il ne serait plus le candidat du Parti libéral pour la circonscription de Surrey-Panorama, en Colombie-Britannique.

Il a affirmé que c'est seulement après avoir été choisi comme candidat en octobre dernier qu'il a appris qu'il était accusé d'évasion fiscale.

Toutefois selon les documents de la cour, les accusations contre lui ont été déposées le 15 octobre alors que sa nomination a été annoncée le 31 octobre.

Sukh Dhaliwal a soutenu qu'il n'avait pas averti plus tôt le Parti libéral qu'il faisait l'objet d'accusations parce que son avocat lui avait promis que la situation se réglerait.

Les six chefs d'accusation ont été rendus publics jeudi.

Plus tôt vendredi, le Parti libéral a annoncé par voie de communiqué qu'il allait réviser la candidature de Sukh Dhaliwal à la lumière des accusations portées contre lui.

Le communiqué souligne que ce n'est que mercredi dernier que M. Dhaliwal a révélé au parti qu'il faisait l'objet d'accusations criminelles.

Les accusations ont été déposées parce que Genco Consultants Inc., une compagnie présidée par Sukh Dhaliwal, a omis à six reprises de soumettre un formulaire fiscal, tel que l'exige la Loi sur l'impôt et le revenu du Canada.

Roni Dhaliwal, la femme du candidat libéral, qui cogère l'entreprise avec lui depuis plusieurs années, fait face à 14 chefs d'accusations.

Sukh Dhaliwal a déclaré qu'il ne gérait pas la compagnie au quotidien et qu'il tente de déterminer la raison de l'omission.

S'il est reconnu coupable, il pourrait se voir imposer une amende allant de 1000 à 25 000 $, qui pourrait être combinée à un emprisonnement maximal de 12 mois.

Sukh et Roni Dhaliwal doivent comparaître en cour le 21 février.

Sukh Daliwal a commencé sa carrière politique en 2006, lorsqu'il a été élu député libéral fédéral de Newton-North Delta.

Il a conservé ce poste jusqu'à ce qu'un néo-démocrate remporte la circonscription aux élections de 2011, avec une avance d'environ 1000 voix.