Resserrement de la sécurité dans trois écoles de Nanaimo

L'école secondaire Dover Bay de Nanaimo. L'école secondaire Dover Bay de Nanaimo.  Photo :  doverbay.ca

Des agents de sécurité sont en poste dans trois écoles de Nanaimo dans l'île de Vancouver, à la suite de menaces proférées par un employé du conseil scolaire.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) de Nanaimo est avare de détails au sujet de la nature des menaces. Selon l'agent Gary O'Brian de la GRC, la sécurité a été resserrée telle que le veut le protocole d'évaluation des risques.

Les portes de deux écoles secondaires, d'une école élémentaire et des bureaux d'administration du District scolaire 68 sont verrouillées. Il s'agit de l'école secondaire de Dover Bay, de l'école secondaire du District de Nanaimo et de l'école élémentaire Cilaire.

La menace fera l'objet d'une évaluation quotidienne pour établir les mesures à prendre ou à éliminer.

Gary O'Brian ajoute qu'il n'y a pas eu d'incident, qu'ils ne s'attendent pas à ce qu'il y ait un incident, et que ces mesures sont simplement une précaution.

La porte-parole du Disctrict scolaire 68, Donna Reimer, est d'accord avec l'agent et note qu'il s'agit de mesures préventives et qu'elle continuera d'envoyer ses enfants à l'école.

Elle a également déclaré que des informations inquiétantes provenant de plusieurs sources ont déclenché l'adoption des mesures de sécurité supplémentaires.

« Parfois quand un événement tragique survient dans une école ou un lieu de travail, il y a des indicateurs et beaucoup de gens qui ont un petit morceau d'information », explique-t-elle. « Et quand on apprend quelque chose du genre, il faut agir pour resserrer la sécurité. »

Elle ajoute que les parents doivent s'attendre à ce que ce genre de mesures soient prises plus souvent à l'avenir.

Mme Reimer souligne que cela signifie simplement que le protocole d'évaluation des risques est efficace.

Colombie-Britannique en direct Afficher le fil complet

    Facebook