Huit personnes blessées à la suite d'une attaque inexpliquée

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
Agression dans un immeuble de Vancouver

L'homme de 33 ans arrêté après un incident inusité dans un immeuble de location situé dans le West End de Vancouver jeudi est toujours détenu par la police et aucun chef d'accusation n'a encore été porté.

Sept résidents et un policier ont été blessés au cours de l'événement.

Le policier a été blessé alors qu'il participait à l'arrestation du suspect à proximité de l'immeuble.

Rappel des faits

Vers 18 h 45 jeudi soir les policiers de Vancouver se sont rendus au 1263 de la rue Barclay, car une personne avait communiqué avec les services d'urgences pour rapporter que quelqu'un y avait été poignardé.

Quand les policiers sont arrivés sur les lieux, ils y ont trouvé plusieurs personnes paraissant souffrir de blessures au couteau.

« La confusion régnait sur place », a expliqué le sergent Randy Fincham lors d'un point de presse. « Il y avait plusieurs victimes dans différents endroits de l'édifice. »

Tommy Dolanjski, qui habite dans l'immeuble depuis plus de trois ans, s'est barricadé dans son logement lorsqu'il a entendu des hurlements provenant de l'intérieur de l'édifice.

Des membres des ervices paramédicaux et d'incendie de Vancouver transportent une personne blessée au couteau dans le quartier West End de la ville, le 31 janvier 2013. Six personnes ont été hospitalisées après une attaque dans un appartement du quartier West End de Vancouver.

« Les gens criaient et courraient d'un bout à l'autre des étages du bas », a-t-il dit. « Nous avons entendu dire qu'il y avait quelqu'un dans l'édifice qui blessait des gens. La confusion régnait, mais nous savions qu'il fallait simplement rester enfermés chez nous. »

Six personnes ont été envoyées à l'hôpital. Le policier et une autre personne ont été soignés sur place.

Deux des personnes hospitalisées ont depuis reçu leur congé et une femme dans la soixantaine est toujours dans un état de santé grave.

Les victimes sont âgées de la vingtaine à la soixantaine.

Une attaque au hasard

Selon les policiers, les victimes ne connaissaient pas le suspect.

« Il s'agit d'une attaque sérieuse et méchante », a déclaré le sergent Fincham. « Il semblerait que la majorité des victimes n'avaient pas de liens familiaux et n'avaient pas eu affaire les unes aux autres au cours de la soirée. Il semblerait que le tout a eu lieu dans les couloirs et que les individus aient été attaqués de façon aléatoire. »

Le policier a ajouté que le suspect ne serait pas un résident de l'immeuble.

Tommy Dolanjski dit avoir été très surpris par cette attaque imprévue, car il affirme que le quartier est normalement très sécuritaire.

« Il s'agit d'un immeuble à caractère familial », dit-il. « Que quelque chose comme ça se produise... c'est arrivé de nulle part. C'est pourquoi ils disent (les policiers) que c'est une attaque vraiment bizarre parce que les gens ici font attention de ne pas laisser entrer les étrangers dans l'immeuble et de veiller à la sécurité en général. »

Des enquêteurs tentent de déterminer ce qui a provoqué l'attaque et si le suspect possède un dossier pour problèmes de santé mentale.