HD Mining renvoie des mineurs chinois dans leur pays

Mineurs chinois Tumbler Ridge

L'entreprise qui a fait venir des travailleurs de la Chine vers la Colombie-Britannique affirme qu'elle renvoie ceux déjà arrivés dans leur pays et qu'elle n'en embauchera pas d'autres pour le moment, le temps que dureront les procédures judiciaires la concernant.

Deux syndicats contestent la décision du gouvernement de permettre à HD Mining de faire venir des mineurs chinois pour son projet de mine de charbon de Murray River près de Tumbler Ridge, plutôt que de faire appel à des travailleurs canadiens.

Dans un communiqué diffusé lundi, HD Mining a annoncé que ses 16 travailleurs étrangers temporaires affectés au projet de la rivière Murray retournent en Chine. Ces travailleurs devaient aider à l'extraction d'un échantillon de 100 000 tonnes de charbon qui servirait à déterminer la viabilité d'une mine complète.

La compagnie prévoyait faire venir 200 travailleurs chinois temporaires pour une deuxième étape du projet. 

La décision a été difficile pour la direction, mais celle-ci est préoccupée par les coûts et les entraves à la production causés par la poursuite des syndicats, a affirmé la vice-présidente aux affaires environnementales et réglementaires, Jody Shimkus. Elle a ajouté que la direction a aussi choisi de retarder la venue des travailleurs supplémentaires à Tumbler Ridge.

HD Mining est un partenariat d'affaires entre Huiyong Holding Group, établie en Chine et possédant 55 % des parts, et Canadian Dehua International Mines Group Inc.

En novembre, le gouvernement fédéral, qui a approuvé le plan d'amener des travailleurs chinois grâce à des permis de travail temporaires, a annoncé qu'il reverrait tout son programme des travailleurs étrangers temporaires, quand la controverse a éclaté.

Le président de l'entreprise, Penngui Yan, a déclaré dans le communiqué que l'organisation a investi 15 millions de dollars et demeure engagée dans le projet minier. Toutefois, a-t-il indiqué, « nous devons pouvoir compter sur le système juridique canadien [...] En l'absence de pouvoir trouver des travailleurs canadiens qualifiés et intéréssés, nous avons besoins de savoir que nous pouvons compter sur les autorisations de deux ans que nous avons reçues pour des travailleurs étrangers temporaires. »

La société minière HD Mining a récemment accepté de remettre au gouvernement fédéral les curriculum vitae d'environ 300 postulants non retenus pour des postes à sa mine de Murrey River.

Colombie-Britannique en direct Afficher le fil complet

Facebook