Zone Yukon

Un Britanno-Colombien meurt de l'hantavirus au Yukon

Une souris sylvestre Une souris sylvestre photographiée dans l'État de New York en 2007.  Photo :  PC/Mike Groll

Les autorités de la santé publique de la Colombie-Britannique et du Yukon ont rapporté un rare cas de mortalité causé par l'hantavirus.

Gerhard Holmok, 45 ans, a soudainement succombé à cette infection à l'hôpital de Whitehorse le 9 janvier. Il avait contracté la maladie à Atlin dans le nord de la C.-B., une communauté située près de la frontière yukonnaise.

Au Canada, l'hantavirus se transmet soit en inhalant les particules des excréments ou d'urine de la souris sylvestre ou encore en étant mordu par un de ses rongeurs s'il est infecté.

Selon le médecin-chef de la régie de la santé du nord de la C.-B., le Dr Ronald Chapman, il s'agit du cas d'hantavirus diagnostiqué le plus au nord de la province.

« Jusqu'à 1995, le virus n'avait jamais été diagnostiqué au nord de Williams Lake », explique-t-il. « Il s'agit vraiment du cas le plus au nord que nous ayons connu », ajoute-t-il.

Les autorités de la santé suggèrent aux citoyens de porter des gants et des masques quand ils travaillent ou nettoient des endroits où se trouvent des souris.

Des enquêteurs des ministères de la Santé de la C.-B. et du Yukon sont à Atlin lundi pour tenter d'identifier la source du virus en piégeant des souris.

Selon le Dr Chapman, seulement une ou deux souris sont responsables d'une infection normalement. Il ajoute qu'il n'y a pas lieu pour le public de s'inquiéter pour l'instant.

D'un à trois cas d'infections à l'hantavirus sont rapportés annuellement en Colombie-Britannique et au Yukon.

En complément

  • zone yukon
    dossier -  Zone Yukon Actualités yukonnaises et couvertures spéciales.