Accueil > Nouvelles































L'Acadie tout entière commémore le Grand Dérangement
Mise à jour le jeudi 28 juillet 2005, 16 h 01 .


Monument
Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Bernard Lord, a inauguré le monument commémoratif de Dieppe.
Le 28 juillet 1755, le conseil de la Nouvelle-Écosse a décidé formellement d'expulser tous les Acadiens, dont la présence était devenue pour les autorités britanniques un obstacle à la formation d'une colonie anglaise et protestante. Les Acadiens représentaient aussi un risque à la veille de l'affrontement final avec la Nouvelle-France. De plus, ils refusaient de signer le serment d'allégeance à la Couronne britannique.

Plus de 10 000 Acadiens ont été expulsés dans les colonies anglo-américaines. Des milliers d'autres ont fui et ont résisté à cette chasse à l'homme. La grande majorité d'entre eux en sont morts.

L'anniversaire de cet événement est souligné un peu partout en Acadie et à l'étranger. Le drapeau acadien est hissé à Boston. Le congrès américain a adopté une motion lundi reconnaissant la déportation des Acadiens et leur apport à la culture américaine.

Cérémonie
Les gens ont déposé des fleurs au pied du monument dévoilé à Halifax.
En Acadie, cette journée soulignant le 250e anniversaire de la Déportation débute à Dieppe, où est dévoilé le premier d'une série de monuments rappelant les faits.

Achille Maillet, conseiller municipal de Dieppe, a souligné à la foule l'importance du monument commémoratif. « Ce monument, Mesdames et Messieurs, est le symbole de cette présence et de cette résistance au grand dérangement des Acadiens. Il y a eu des batailles le long de cette rivière, et finalement, les villages ont été brûlés. Nous avons gagné nos épaulettes en demeurant sur nos terres », a-t-il lancé.

Le monument de Dieppe est situé le long de la rivière Petitcodiac, haut lieu de résistance des Acadiens. Le village des Beausoleil était situé près de cet endroit. Beausoleil était le nom qu'a porté un clan de la famille Broussard. Deux d'entre eux, les frères Joseph et Alexandre, ont été les grands meneurs de la résistance acadienne.

Selon l'historien Paul Surette, la résistance menée par les Acadiens de la région de Chignectou, soit la pointe sud-est actuelle du Nouveau-Brunswick, est un aspect trop méconnu de l'histoire acadienne.

L'île George
L'île George
« La Déportation a commencé ici trois semaines avant. Les Acadiens de Grand-Pré ont eu trois semaines à voir, à regarder, à se prémunir, à faire quelque chose. Or, ils n'ont rien fait, puis ils ont été déportés à quasiment 90 %. Tandis que les Acadiens d'ici, qui ont été pris par la surprise, par l'hypocrisie, par tout, trois-quarts se sont échappés. Ils ont mené une guérilla de presque six ans. Les Acadiens de la région de Chignectou, grandement non déportés, sont toujours restés là et ils ont reformé l'Acadie », a expliqué Paul Surette.

Un deuxième monument de cette série est dévoilé à Halifax en après-midi. Il est situé sur le front de mer, en face de l'île George, où des centaines d'Acadiens ont été détenus dans des conditions exécrables pendant la Déportation.

Comédiennes
Répétition d'une scène du spectacle de Grand-Pré
À 17 h 55, les cloches d'une soixantaine d'églises en Acadie et au Québec sonneront pour marquer l'anniversaire du Grand Dérangement. Des cérémonies officielles et un spectacle à grand déploiement auront lieu plus tard en soirée au Lieu historique national du Canada de Grand-Pré, en Nouvelle-Écosse.

Des représentants des premières nations, des organismes acadiens ainsi que des gouvernements du Canada, de Grande-Bretagne, de France et des États-Unis seront présents.

Extrait vidéoJean-Albert Maire à visité l'île George.


Extrait vidéoL'historien Paul Surette rappelle que des Acadiens ont résisté aux Britanniques et n'ont pas été déportés.


Extrait vidéoWarren Perrin considère la proclamation royale canadienne et la motion américaine comme étant des gestes de réconciliation.


Extrait vidéoGuy LeBlanc décrit la coopération entre les Acadiens et les Micmacs à l'époque de la Déportation.



Hyperliens
Société nationale de l'Acadie

L'éveil de l'Acadie
Site des archives de Radio-Canada
Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes



Autres nouvelles régionales >>>

Toutes les nouvelles nationales et internationales >>>


© Radio-Canada. Tous droits réservés.