Ottawa pourrait réviser le permis environnemental du chantier de Muskrat Falls

Les manifestants au chantier de Muskrat Falls Les manifestants au chantier de Muskrat Falls  Photo :  CBC/Katie Breen

La députée libérale du Labrador, Yvonne Jones, affirme que Pêches et Océans Canada pourrait considérer une demande de révision du permis fédéral accordé au projet hydroélectrique de Muskrat Falls, dans la foulée des manifestations au barrage ces derniers jours.

Des manifestants ont perturbé les travaux en fin de semaine. Ils tentaient d'empêcher l'inondation d'un bassin qui, disent-ils, mènera à des taux élevés de méthylmercure dans un lac des environs où pêchent des Inuit.

Les travaux ont repris lundi après qu'une injonction eut été accordée pour les éloigner de l'entrée du chantier. Neuf manifestants ont été arrêtés.

Yvonne Jones, secrétaire parlementaire du ministre des Affaires autochtones et du Nord, a réagi plus tard lundi depuis Ottawa.

Yvonne Jones Yvonne Jones  Photo :  PC/HO

« J'ai demandé au ministre de réviser les conditions environnementales qui doivent être respectées lorsqu'un permis est délivré par le gouvernement fédéral, a-t-elle dit. J'attends de ses nouvelles, mais si les conditions ne sont pas respectées [...] le fédéral a bien sûr la responsabilité d'agir. »

Selon Yvonne Jones, le ministre Dominic LeBlanc doit prendre une décision au sujet d'une possible révision au cours des prochains jours.

Des arrestations « malheureuses »

Elle a qualifié les arrestations de lundi de « malheureuses ». « Je suis déçue qu'on ait arrêté des gens. Je connais ces personnes personnellement. Il s'agit de citoyens extraordinaires qui ont des préoccupations légitimes! »

Elle souhaite que le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador et la société Nalcor, maître d'oeuvre du projet de Muskrat Falls, tentent de s'entendre avec les protestataires avant que le bassin soit inondé, ce qui pourrait survenir à tout moment selon Nalcor.

« Il est encore temps de regarder ce qui peut être fait pour limiter les conséquences possibles [de l'inondation].

Acadie en direct Afficher le fil complet