Une application pour tester les humeurs des étudiants universitaires

Le reportage de Philippe Grenier

Les étudiants de neuf universités de l'Atlantique mesurent leur humeur en mars.

Du 14 au 25 mars, ils vont utiliser l'application MoodCheck deux fois par jour, à des moments différents, question de voir comment ils se sentent en général. C'est leur téléphone intelligent qui va leur rappeler de mesurer leur humeur, le genre d'activité qu'ils font à ce moment-là et les personnes qui les accompagnent.

« L'objectif est de motiver les étudiants à être conscients des choses qui les affectent, et comment ils se sentent », souligne le Dr Peter Cornish, directeur du centre de bien-être étudiant, à l'Université Memorial, à Terre-Neuve. 

« L'application permet une prise de conscience qui devient un indicateur de la façon d'améliorer la santé mentale et le bien-être des participants. Le défi est de procurer aux étudiants des outils qui vont leur permettre de gérer leurs émotions et leur bien-être », poursuit-il.

Les étudiants vont amasser des points chaque fois qu'ils consultent l'application. Ils auront droit à des points bonis en l'utilisant davantage. À la fin du défi, l'université qui aura accumulé le plus de points recevra 1500 $ qui pourra servir à toute initiative liée au bien-être mental.

Les universités participantes sont : Acadia, Dalhousie, Memorial, Mount Allison, Mount Saint Vincent, St. Thomas, King's College, l'Université du Nouveau-Brunswick et l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard.

Le défi Moodcheck a été lancé par un groupe de travail en santé mentale de l'Association des universités de l'Atlantique, coprésidé par le Dr Cornish et d'autres représentants des universités sélectionnées.

« La santé mentale des étudiants est une priorité dans les universités de l'Atlantique, lance le Dr Gary Kachanoski, président et vice-chancelier de l'Université Memorial. Nous sommes heureux de contribuer à cette initiative qui appuie la santé mentale et le bien-être de nos étudiants chez nous. »

L'application fait partie d'un programme nommé WellTrackcréé par un professeur en psychologie de l'Université du Nouveau-Brunswick. Le programme fournit aux étudiants des outils et des ressources en ligne pour les aider à gérer le stress, l'anxiété, la dépression et certaines phobies. 

« En engageant nos étudiants dans ce défi, nous pouvons travailler contre la stigmatisation associée à la santé mentale. »



Acadie en direct Afficher le fil complet