Jeux de la Francophonie : le Nouveau-Brunswick à la dernière étape

Jeux de la Francophonie 2005 au Niger L'équipe du Nouveau-Brunswick aux Jeux de la Francophonie 2005 au Niger  Photo :  GI/ISSOUF SANOGO

Une délégation du Nouveau-Brunswick est à Abidjan, en Côte d'Ivoire, pour une dernière présentation dans l'espoir d'accueillir les Jeux de la Francophonie de 2021.

Un texte de Pierre-Philippe LeBlanc TwitterCourriel

La délégation, qui compte dix membres, a quitté la province jeudi. Elle va donner mardi une présentation d'une heure devant le Comité international des Jeux de la Francophonie . Elle répondra pendant une heure aux questions du comité. Le Québec (Sherbrooke), seul autre concurrent dans la course, fera la même chose.

Francine Landry, ministre responsable de la Francophonie, dirige la délégation du Nouveau-Brunswick. Elle estime que la candidature de sa province est égale à celle de Sherbrooke, même si cette dernière est appuyée par l'ancien premier ministre Jean Charest, qui est connu dans la Francophonie.

« Nous, ce qu'on veut faire valoir, c'est la chaleur du peuple acadien, c'est l'accueil, c'est la qualité de nos infrastructures, c'est également l'impact que peut avoir un tel événement international ici, sur la Francophonie, au Nouveau-Brunswick et sur la communauté acadienne. » — Francine Landry, ministre responsable de la Francophonie du N

Ces jeux constituent le plus grand événement sportif et culturel de la Francophonie dédié à la jeunesse. Ils comptent plus de 3000 participants âgés de 18 à 35 ans et provenant d'environ 80 pays. Francine Landry voit de nombreux avantages pour le Nouveau-Brunswick si sa candidature est retenue.

Francine Landry La ministre Francine Landry  Photo :  ICI Radio-Canada

« C'est certain que ça va mettre en contact les jeunes de la Francophonie, notre jeunesse tout d'abord. Que ce soit du côté sportif ou du côté culturel, il va y avoir des échanges entre les jeunes de tous les pays. [...] En plus, il y a des retombées économiques. C'est évalué à 25 millions. Certainement que la région hôtesse retirerait beaucoup d'avantages de ces retombées-là, mais également l'ensemble de la province. [...] C'est également pour faire rayonner notre communauté à l'échelle internationale. C'est pour nous faire connaître et faire connaître ce que l'on fait d'excellent ici », souligne Mme Landry.

Les Jeux de la Francophonie n'ont encore jamais eu lieu au Nouveau-Brunswick. Si la province remporte le concours, ils seront présentés à Moncton et à Dieppe.

L'annonce officielle de l'emplacement des jeux de 2021 aura lieu lors du Sommet de la Francophonie, à Madagascar, en novembre.

Acadie en direct Afficher le fil complet