Le Bureau d'assurance du Canada demande un programme national en cas d'inondation

L'eau envahit une rue de Calgary en juin 2013, durant les inondations. L'eau envahit une rue de Calgary en juin 2013, durant les inondations  Photo :  PC/Jonathan Hayward

Le Bureau d'assurance du Canada demande la création d'un programme national en cas d'inondation. Le président de l'organisation, Don Forgeron, aimerait que le gouvernement fédéral subventionne un programme d'assurance pour les résidences à haut risque. 

« Nous sommes le seul pays du G7 à ne pas avoir de programme national en cas d'inondation, a affirmé le président devant le Club économique du Canada, à Halifax. Nous croyons qu'il est temps pour le pays d'avoir une approche plus disciplinée et rentable pour aider les sinistrés à prévoir les inondations et à se remettre sur pied »

Selon Don Forgeron, il y a entre 800 000 et un million de maisons à haut risque d'inondation au Canada. Il ajoute que la plupart de ces propriétaires ont de la difficulté à obtenir une assurance contre les inondations. 

« Les gouvernements jouent déjà un rôle parce qu'ils doivent payer les dédommagements après les inondations, mais ils improvisent. Les Canadiens ne sont pas traités sur un pied égal et juste. Nous pensons que ça serait plus prudent de planifier. L'assurance devrait être plus abordable pour ceux qui sont à risque d'inondations. Ça serait plus abordable si le gouvernement les aidait », avance le président.

Toujours selon le Bureau d'assurance du Canada, le gouvernement fédéral dépense en moyenne 600 millions de dollars tous les ans pour des réclamations liées à des inondations.

Don Forgeron croit qu'avec un programme national, ces dépenses diminueraient considérablement.

Un rapport dévoilé jeudi par le directeur parlementaire du budget prédit que les remboursements pour des inondations vont coûter 673 millions de dollars cette année au gouvernement fédéral. C'est 100 millions de plus que ce qui avait été prévu.

Acadie en direct Afficher le fil complet