Les résidents de Beaubassin-Est déchirés par des projets de camping

Une vingtaine de résidents de Beaubassin-Est se sont déplacés à la rencontre du conseil municipal. Une vingtaine de résidents de Beaubassin-Est se sont déplacés à la rencontre du conseil municipal.  Photo :  ICI Radio-Canada/Michel Nogue

Des résidants de Beaubassin-Est ont profité d'une réunion du conseil municipal, lundi soir, pour exprimer leur opposition face à deux projets de camping.

L'homme d'affaires Gilles LeBlanc veut vendre une partie de son terrain à un promoteur qui prévoit y construire un terrain de camping de 288 emplacements dans cette communauté du sud-est du Nouveau-Brunswick.

Gilles LeBlanc souhaite voir les projets de camping à Cap-Brûlé se concrétiser. Gilles LeBlanc souhaite voir les projets de camping à Cap-Brûlé se concrétiser.  Photo :  ICI Radio-Canada/Michel Nogue

Sur l'autre partie de son terrain, Gilles LeBlanc veut installer un camping récréatif pour sa famille. 

Le maire Jean-Albert Cormier veut normaliser ce type d'installation et favoriser des retombées économiques pour la communauté.

« Il faut qu'on fasse une promotion de notre situation, de notre richesse, comme le fait Shédiac », soutient le maire de la communauté rurale de Beaubassin-Est, Jean-Albert Cormier.

Or, des résidents de la région ont critiqué le conseil municipal de favoriser les promoteurs du projet dans cette affaire.

Le propriétaire du terrain répond que ses voisins s'opposeront toujours à ses projets.

« Ils veulent que tout Cap-Brûlé Ouest leur appartienne. Moi, j'appelle ça des millionnaires de dix cents », affirme M. LeBlanc.

Le conseil municipal tiendra une rencontre publique le 18 avril où il sera question de ces projets.

D'après le reportage de Michel Nogue

Acadie en direct Afficher le fil complet