CTV Atlantic plaide coupable d'avoir violé un interdit de publication

Radio-Canada avec CBC
Des bureaux de CTV en Atlantique Des bureaux de CTV en Atlantique  Photo :  Google Maps

CTV Atlantic a plaidé coupable d'avoir violé la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents en diffusant une vidéo montrant les visages des deux jeunes délinquants impliqués dans une invasion de domicile violent il y a plus d'un an à Cole Harbour, en Nouvelle-Écosse.

Le diffuseur a comparu en cour provinciale à Halifax mardi pour faire face à deux chefs d'accusation de violation d'un interdit de publication. Un représentant du média anglophone a plaidé coupable à ces accusations.

La vidéo a été diffusée le 24 août 2015, soit le jour où trois adolescents de 17 ans ont plaidé coupable à des accusations liées à une invasion de domicile qui a laissé une adolescente partiellement paralysée par une balle.

La police a reçu au moins une plainte à la suite de la diffusion de ces images. Selon Christa Thompson, qui a porté plainte, la séquence montre deux des trois adolescents sortir de la salle d'audience alors qu'ils sont escortés par des shérifs en direction d'un ascenseur.

La Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents protège l'identité des Canadiens qui sont poursuivis ou condamnés pour des crimes commis avant l'âge de 18 ans.

« Je suis heureuse d'entendre que CTV prend ses responsabilités », a déclaré Mme Thompson, tout en ajoutant que l'objectif en protégeant l'identité des jeunes contrevenants est de veiller à ce qu'ils aient une chance de réhabilitation.

CTV News, qui est une division de Bell Media Inc., a refusé de commenter l'affaire jusqu'à présent puisque le dossier est devant les tribunaux. La détermination de la peine aura lieu le 21 mars 2016.

Acadie en direct Afficher le fil complet