Les programmes d'aide du fédéral nuisent au développement des provinces de l'Atlantique, selon un institut

Le président de l'Institut atlantique d'études de marché, Marco Navarro-Génie. Le président de l'Institut atlantique d'études de marché, Marco Navarro-Génie.  Photo :  ICI Radio-Canada

L'Institut atlantique d'études de marché croit que les nombreux programmes d'aide du fédéral tels que la péréquation, l'assurance emploi et les subventions nuisent au développement économique des quatre provinces de l'Atlantique.

Le président de l'institut, Marco Navarro-Génie, croit qu'il faut dire non à plus de financement, sinon le déclin des provinces va se poursuivre.

« Ça fait une cinquantaine d'années que l'ensemble de ces programmes ont été mis en place dans les provinces atlantiques et on pourrait dire qu'un demi-siècle plus tard, il faudrait que les choses aillent mieux et ça ne va pas mieux », déplore-t-il.

Selon lui, il est temps de se demander ce que l'aide apporte aux provinces. 

« Très souvent ce qui arrive c'est que ça cause des effets peut-être des fois néfastes sinon négatifs sur l'économie étant donné que toute cette infusion d'argent qui vient d'ailleurs vient affaiblir les économies locales. » — Marco Navarro-Génie

Dépendance

Le président de l'Institut atlantique d'études de marché explique que les provinces de l'Atlantique ont développé un sentiment de dépendance au courant des dernières années. Marco Navarro-Génie pense qu'il est temps de faire les choses autrement.

« Ça fait des années qu'on envoie de l'argent dans la région atlantique, mais il n'y a jamais de but spécifique sur quoi faire avec l'argent qui vient de la péréquation », souligne-t-il.

Il suggère qu'une évaluation des programmes d'aide soit effectuée afin de déterminer si le but désiré est atteint. « Il n'y en a jamais eu depuis des décennies », soutient-il.

Marco Navarro-Génie suggère également de créer une commission commune pour administrer les services des quatre provinces.

Acadie en direct Afficher le fil complet