Affaire Michel Vienneau : une salle bondée pour la comparution de deux policiers

Les explications de Julie-Anne Lapointe

La salle d'audience était bondée, au palais de justice de Bathurst, pour la comparution des deux policiers accusés de l'homicide involontaire de Michel Vienneau, il y a près d'un an. Plusieurs personnes ont dû rester debout à l'arrière de la salle.

vienneau-police-bathurst Michel Vienneau et Anick Basque  Photo :  Facebook

Outre l'accusation d'homicide involontaire, les policiers Patrick Bulger et Mathieu Boudreau sont accusés d'agression armée et d'avoir braqué une arme à feu illégalement. Le juge Camille Dumas a souligné que les deux policiers font face à cinq chefs d'accusation chacun.

Michel Vienneau, un homme d'affaires de Tracadie, a été abattu par balle le 12 janvier 2015, près de la gare de Bathurst.

Les policiers croyaient qu'il revenait de Montréal en possession de drogue, mais l'enquête de la GRC a démontré que ce n'était pas le cas.

Les accusés étaient accompagnés de plusieurs sympathisants lors de leur comparution. Le frère de Michel Vienneau et sa belle-soeur étaient également présents dans la salle d'audience. 

L'atmosphère était plutôt tendue pendant la comparution qui n'a duré que cinq minutes. Un silence de plomb a régné au sein de l'auditoire pendant les procédures.

La prochaine comparution a été fixée au 3 février, à 13 h 30. Les accusés répondront alors aux accusations.

Acadie en direct Afficher le fil complet