Labeaume veut créer un réseau nord-américain de villes francophones et francophiles

Régis labeaume au Congrès mondial acadien Régis labeaume au Congrès mondial acadien

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a profité de sa visite au Congrès mondial acadien pour proposer la création d'un réseau nord-américain de villes francophones et francophiles.

M. Labeaume a rencontré plusieurs maires et représentants de villes ainsi que des associations de municipalités provenant notamment du Québec, du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Angleterre.

En collaboration avec le maire de Lafayette, en Louisiane, M. Joey Durel, et le maire de Moncton, M. George LeBlanc, qui sont également à la tête de villes phares de la francophonie en Amérique du Nord, le maire de Québec souhaite la création d'un réseau de municipalités et de communautés afin d'unir la francophonie nord-américaine.

« En nous unissant, nous pourrons mettre en commun notre histoire, notre patrimoine et nos expertises pour développer et dynamiser la connaissance du fait français sur notre continent et à travers le monde, a déclaré le maire de Québec. »

Ainsi, la mission première de ce réseau serait de faire connaître entre elles, et sur la scène internationale, les villes qui sont rattachées historiquement, culturellement et linguistiquement au fait français ainsi que leurs nombreux attraits. Un autre objectif est de faciliter les recherches généalogiques.

Par ailleurs, ce réseau permettrait également aux membres participants de s'appuyer dans la préservation du patrimoine francophone, de contribuer à la vitalité de la francophonie contemporaine, de soutenir le développement économique de leurs communautés et d'entretenir une coopération axée sur leurs besoins.

Environ 20 millions de personnes parlent français (langue maternelle ou seconde) en Amérique, dont 9,6 millions au Canada et 11 millions aux États-Unis.

Acadie en direct Afficher le fil complet