Arthur frappe les Maritimes de plein fouet

Les précisions de Ricky Landry

La tempête tropicale Arthur a fait des siennes dans les Maritimes, samedi. Des dizaines de milliers de clients sont toujours privés de courant. Les résidents de l'est du pays s'étaient préparés aux fortes rafales et aux pluies abondantes.

Au Nouveau-Brunswick, environ 136 000 abonnés sont privés de courant, alors qu'ils sont environ 105 000 dans la même situation en Nouvelle-Écosse. Dans les deux cas, les résidents pourraient attendre jusqu'à 48 heures avant que le courant soit rétabli. À l'Île-du-Prince-Édouard, environ 1000 foyers étaient privés de courant en soirée.

Des rafales de plus de 90 km/h ont été observées en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick, et on prévoit qu'elles pourraient atteindre 120 km/h dans certaines régions côtières. Environnement Canada avance que des rafales de 116 km/h ont été enregistrées à Halifax. 

La tempête devait traverser la Nouvelle-Écosse du sud-ouest au nord-est, le sud du Nouveau-Brunswick et l'Île-du-Prince-Édouard durant la journée, avant de frapper Terre-Neuve-et-Labrador en soirée. 

La tempête devait déverser de 50 à 100 millimètres de pluie et jusqu'à 175 millimètres sur le sud du Nouveau-Brunswick. Environnement Canada parle de risques d'inondations. La ville de Saint-Stephen, au Nouveau-Brunswick, a déjà reçu plus de 110 millimètres de pluie et on attend désormais plus de 175 millimètres, contrairement au 170 millimètres prévus initialement.

La tempête Arthur a causé des inondations dans la région de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick. La tempête Arthur a causé des inondations dans la région de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick.  Photo :  Radio-Canada/Gaëlle Engelberts

Après avoir touché la côte est américaine, l'ouragan Arthur a perdu lentement de sa force, hier, pour se transformer en tempête tropicale

Le long des côtes de la Nouvelle-Écosse, les préparatifs en vue de l'arrivée d'Arthur se sont bien déroulés, vendredi. Les bateaux ont été attachés solidement et la plupart des homardiers du Cap Breton ont choisi de rentrer leurs casiers avant la fin de la saison. Un pêcheur, James Martin, a expliqué qu'il ne voulait pas risquer de perdre près de 30 000 $ d'équipement.

Dans la vallée d'Annapolis, les producteurs de petits fruits s'inquiètent de la pluie et du vent, qui pourraient nuire aux récoltes.

Conseils de sécurité et préparatifs

Environnement Canada recommande aux résidents de ne pas conduire sur des routes inondées, de ne pas s'aventurer dans une zone où il y a eu un affaissement de terrain et de ne pas s'approcher des cours d'eau ni de la mer durant la tempête. Les campeurs devraient quitter les endroits peu élevés.

Il serait aussi approprié de mettre à l'abri les objets qui peuvent être emportés par le vent, entre autres le mobilier extérieur.

Les départs du traversier Nova Star à Yarmouth sont annulés aujourd'hui et les transports aériens risquent aussi d'être perturbés durant la tempête.

Des activités annulées

La majorité des événements qui devaient avoir lieu en plein air ce week-end, dont le festival de musique folk Stanfest, sont annulés. 

Le Festival de jazz de Halifax ne sera pas annulé en raison de la pluie, assurent les organisateurs, qui pourraient changer d'avis en cas de foudre ou de vents extrêmes. Ils réévalueront la situation samedi midi.

Plusieurs propriétaires de commerces prévoient également de fermer boutique.