Miss Ally : la GRC arrête les recherches

Miss Ally : la GRC arrête les recherches

Environ 500 personnes se sont rassemblées dans une église du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, dimanche, pour pleurer la perte de cinq jeunes pêcheurs de la communauté.

Le pasteur Phil Williams s'est exprimé à l'église baptiste unie Calvary, à Woods Harbour, et a pressé les résidants de ce petit village de pêche de se soutenir mutuellement.

Les familles des hommes se trouvant à bord du Miss Ally lorsque celui-ci a chaviré dimanche dernier occupaient plusieurs rangées à l'avant de l'église, se prenant dans leurs bras et pleurant alors que des membres de l'église chantaient et priaient.

Selon la Gendarmerie royale du Canada (GRC), un véhicule sous-marin a confirmé dimanche qu'aucun corps ne se trouvait à bord du bateau de 13 mètres renversé, qui a été découvert à environ 240 kilomètres au sud-est de Halifax, samedi.

Sylvie Bourassa-Muise de la GRC a indiqué que le NCSM Glace Bay avait mené un examen des lieux avec un véhicule téléguidé et avait vérifié des informations provenant de plongeurs se trouvant sur un navire de pêche privé.

Elle a ajouté que les images ont confirmé les trouvailles des pêcheurs : les quartiers de l'équipage et la cabine de pilotage n'étaient pas attachés à la coque et qu'aucun corps ne se trouvait dans l'épave.

L'épave, située à environ 45 kilomètres de sa dernière position connue, a été grandement endommagée, a précisé la GRC.

Les efforts de recherche aériens, navals et terrestres prendront fin dimanche, a précisé la GRC.

Le Miss Ally, qui se trouvait dans un voyage de pêche au long cours, a été vu pour la dernière fois mardi par la Garde côtière canadienne.

Après que les recherches pour retrouver des survivants eurent été abandonnées, les familles des pêcheurs ont demandé aux autorités fédérales de récupérer le navire chaviré pour déterminer s'il s'y trouvait des corps.

La Presse Canadienne