N.-B. : l'avenir de l'urgence de l'hôpital de Caraquet toujours inquiétant

L'avenir des urgences : les précisions de François Vigneault

Le ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick, Hugh Flemming, s'est rendu à Bathurst, jeudi matin, pour prendre connaissance de l'avancement de travaux touchant le département des soins intensifs. Interrogé après cette visite sur l'urgence de Caraquet, le ministre a renvoyé la balle dans le camp du réseau de santé Vitalité.

M. Flemming précise que cette décision ne relève pas de lui, mais plutôt du président-directeur général du réseau, Rino Volpé.

Rino Volpé devra procéder à l'analyse de tout le système de santé pour le réseau francophone. Le même processus a aussi été entrepris du côté anglophone.

Il y a quelques semaines, le comité Action H, qui milite pour l'amélioration des services à Caraquet, s'était dit encouragé à la suite d'une rencontre avec le ministre. La position du ministre qui renvoie la balle au réseau Vitalité étonne la porte-parole du comité.

« Ils se lancent la balle. On a déjà connu ça là. Des fois, c'est le ministre, des fois c'est la régie. Ils nous ont fait ça pendant des années. Ils continuent de le faire. » - Louise Blanchard, porte-parole du comité Action H

Le comité réclamera un entretien avec Rino Volpé et il promet de se présenter à la prochaine réunion publique du conseil d'administration du réseau de santé.

Acadie en direct Afficher le fil complet

    Facebook