Un projet communautaire de transport fait son chemin au N.-B.

Transport bénévole

Certains résidents du comté de Kent, au Nouveau-Brunswick, auront bientôt accès à un service de transport en commun.

Un comité fixe présentement les modalités du service. Il sera offert dans le nord du comté sur rendez-vous par des bénévoles qui utiliseront leur propre véhicule.

« Donc, en faisant ça, on pense qu'on va aider à vaincre la pauvreté. » — Germaine Guimond, présidente du Réseau d'inclusion communautaire de Kent

La plupart des résidents de Kent n'ont pas accès à un service de taxi. L'un d'entre eux, Antoine Robichaud, appelle son beau-frère quand il veut se rendre à l'épicerie ou chez son médecin. Il explique que c'est bien, mais qu'il préfère ne pas l'appeler souvent de crainte de déranger.

Les gens qui n'ont pas de voiture se privent parfois de services de santé ou de cours de perfectionnement professionnel.

« On dit : plus tu es éduqué, mieux que tu devrais être. Si tu peux te rendre au niveau de tes rendez-vous médicaux, de ta santé, ça devrait être mieux », ajoute Mme Guimond.

Le nouveau service devrait être lancé en février.

En complément